Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réjanne globetrotteuse
  • : Venez découvrir ma passion et la réalisation de mes rêves: voyager un an en Asie ainsi que mes autres découvertes, telles que trekking et pèlerinage. Parcours, carnets de route, impressions, photos, conseils...
  • Contact

Recherche

23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 14:26

Jour 51 - Terradillos de los Templarios à Calzadilla de los Hermanillos (26 km)

Aujourd'hui, nos chemins à Diane et moi se séparent. Non, non, pas d'inquétude! On ne s'est pas disputé. C'est simplement que j'ai choisi de faire la variante par l'ancienne voie romaine alors que Diane préfère continuer à longer la route. On devrait se retrouver le lendemain soir. J'espère en choisissant ce chemin bénéficier d'un peu plus de quiétude mais surtout d'éviter le groupe des 25 Français.

Ma jambe avec piqure au molet gauche va mieux. Elle est moins rouge mais je met mes patalons longs pour la protéger du soleil.

Pour la première fois je pars le ventre vide à la noirceur. Il est 8h mais en ce moment il ne fait jour qu'à partir de 8h30. Le groupe des Français ont envahi la salle à manger et cela ne me tente pas d'être encore avec eux ce matin. Diane, qui a pris le temps de déjeuner, me rejoint en moins de 6 km alors que je vais m'arrêter à San Nicolas pour engloutir croissant, tortilla et café. Encore une fois on a été chanceuses car j'entends des histoires d'horreur de punaises de lit dans ce village ou des pèlerins ont préféré quitter leur chambre au milieu de la nuit et dormir dehors.

Compostelle - Calzadilla de los Hermanillos et Puente Villarente
Compostelle - Calzadilla de los Hermanillos et Puente Villarente
Compostelle - Calzadilla de los Hermanillos et Puente Villarente
Compostelle - Calzadilla de los Hermanillos et Puente Villarente
Compostelle - Calzadilla de los Hermanillos et Puente Villarente

À Sahagun (km 13,5) je m'arrête au pub Irlandais pour boire un jus. Je retrouve Jean-Claude, puis Felipe et Marcos arrivent. Felipe est en mission. Il doit rattraper Diane.

Sahagun
Sahagun
Sahagun

Sahagun

Au km 18, je fais une pause lunch (sandwich fromage/tomate) à Calzada del Coto. Je tourne en rond et demande à 3 personnes avant de trouver le bar du village. Je fais la connaissance de Guiseppe, un pélerin Italo-Américain de 76 ans. Je le retrouverai le soir. On dormira au même endroit.

Le sentier est très différent à partir d'ici. Je suis sur la voie romaine, un sentier rocailleux et non plus à longer la route, Bien que ce soit plat, on aperçoit les montagnes au loin sur la droite. Je ne dépasse que quelques personnes, tous des Français, dont David de Dax que j'ai connu 6 jours plus tôt à Atapuerca. Décidemment cela ressemble plutôt à la voie française que romaine!

Je marcherai seule jusqu'à ma destination du jour. Je me sens bien et j'adore ce sentier!

Calzada Romana
Calzada Romana
Calzada Romana
Calzada Romana
Calzada Romana

Calzada Romana

Dans ce village tranquille, il ne semble y avoir que des aînés et tous de très petite taille. Les femmes tricottent, assises face aux maisons et dos à la rue ou plutôt dos au soleil. C'est assez curieux mais généralisé. L'église est en bien mauvais état. Je m'assure de faire quelques provisions à l'unique épicerie du village, un local minuscule servi par un tout petit monsieur, car demain il n'y aura rien avant 17km.

L'auberge est très belle. Je dors sous les toits dans une chambre à 4 lits avec draps, couverture et serviette. Le gros luxe! Je partage la chambre avec Guiseppe, un jeune allemand au nom bien français de Jean-Pierre et Barbara, une infirmière américaine. Guiseppe est arrivé en bien mauvais état. Ses jambes ne pliaient plus. On aurait dit 2 bouts de bois. Heureusement, il y avait un physiothérapeute parmi les pèlerins qui va s'occuper de lui. Paul d'Ottawa reste lui aussi dans la même auberge.

En faisant mon lavage, je discute avec Annick et Michelle, 2 amies qui marchent depuis le Chemin d'Arles. Il y a aussi un Australien qui est en train de tout vider son sac et qui nous empeste avec sa bonbonne anti-punaise. Il a peur d'avoir ramener des punaises de lui avec lui du gîte précédent.

Le souper est excellent. Je me régale avec un plat de pâtes, une copieuse salade mixte et surtout avec le dessert: un flan maison napé de chantilly, le meilleur de toute l'Espagne!

Calzadilla de los Hermanillos, Albergue Via Trajana, Dessert flan maison
Calzadilla de los Hermanillos, Albergue Via Trajana, Dessert flan maison
Calzadilla de los Hermanillos, Albergue Via Trajana, Dessert flan maison
Calzadilla de los Hermanillos, Albergue Via Trajana, Dessert flan maison

Calzadilla de los Hermanillos, Albergue Via Trajana, Dessert flan maison

Jour 52 - Calzadilla de los Hermanillos à Puente Villarente (30 km)

J'ai adoré cette journée, une de mes plus belles, peut-être même la plus belle de mon pèlerinage, et non pas à cause du paysage mais à cause de mon état d'être. J'ai marché seule toute la journée sur ce chemin rouge et ocre. J'ai buté souvent sur ces petites roches. J'ai commencé à resentir de petites douleurs aiguës à chaque talon.

Je n'ai rencontré personne ou plutôt juste un couple qui m'a dépassé alors que je m'étais assise sur le bord du chemin pour manger. 17 km de pur bonheur, à ne penser à rien ou presque, juste à vivre le moment présent, juste marcher pour le plaisir de marcher. La monotonie du paysage m'apaise. J'aime voir ces étendues et ce chemin presque toujours tout droit. Cela me donne un sentiment de liberté. Voilà la Meseta telle que je l'imaginais!

On croise le canal plusieurs fois et la voie ferrée n'est pas très loin non plus sur la gauche. J'entends des voix au haut-parleur. J'aperçois au loin un édifice entouré de murs et tour. Il doit s'agir d'un pénitencier.

Ma journée pourrait se résumer à cette photo

Ma journée pourrait se résumer à cette photo

A Reliegos, je rentre dans le 1er café ou il y a des grafitis de partout mais je trouve l'endroit douteux, alors je vais manger ma part de tortilla un peu plus loin.

Compostelle - Calzadilla de los Hermanillos et Puente Villarente
Compostelle - Calzadilla de los Hermanillos et Puente Villarente

Encore 6 km avant de rejoindre Mansilla de las Mulas. L'église est ouverte et je peux donc faire une halte là.

Mansilla de las Mulas, Statue de St-Roch dans l'église
Mansilla de las Mulas, Statue de St-Roch dans l'église

Mansilla de las Mulas, Statue de St-Roch dans l'église

Encore 6 kms de marche le long d'une route achalandée avant d'atteindre ma destination finale: Puente Villarente. Au lieu de resentir de la fatigue, plus je m'approche des 30 km plus je me sens légère. Je ne resens plus de douleur aux talons. Je suis tellement bien physiquement et intérieurement que je ne peux pas m'empêcher de sourire béatement et j'aimerais ne plus m'arrêter de marcher. Le seul mot qui me vient à l'esprit pour décrire ce que je resens est plénitude. Malheureusement ma béatitude sera interrompue par une envie de faire pipi!

Arrivée à Puente Villarente, je suis à la recherche de Diane. Première albergue totalement vide de pèlerins, la 2e vient de fermer, enfin des nouvelles de Diane dans la 3e, l'albergue San Pelaya. Elle a laissé un message que me transmet la propriétaire qui parle parfaitement le français puisqu'elle est originaire de France. Diane a décidé de marcher 40 km et de se rendre jusqu'à Leon aujourd'hui.

30 km pour moi c'est assez! Surtout qu'après m'être déchaussée je découvre 2 méga ampoules, une à chaque talon. Après toutes ces semaines à marcher sans bobos aux pieds, je pensais être immunisée contre les ampoules, et bien non. En fait, j'en avais déjà de minuscules depuis des semaines mais elles ne me dérangeaient pas et ne grossissaient pas. Il semblerait que j'ai dépassé ma limite avec ces 30 kms.

Je retrouve Jean-Claude, l'Australien au produit anti-punaise et une Québécoise. On soupe tous ensemble. Le repas est bien moins bon que celui d'hier.

Albergue San Pelayo, Puente Villarente
Albergue San Pelayo, Puente Villarente

Albergue San Pelayo, Puente Villarente

Partager cet article
Repost0

commentaires

gerald seguin 02/02/2015 13:23

je suis comptant de connaitre la suite de ton pelerinage (rejanne)

Rejanne globetrotteuse 03/02/2015 00:27

Merci Gérald. Cela me prend du temps mais je vais arriver à finir le récit de mon pèlerinage. Plus que 20 jours à raconter. :-)