Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réjanne globetrotteuse
  • : Venez découvrir ma passion et la réalisation de mes rêves: voyager un an en Asie ainsi que mes autres découvertes, telles que trekking et pèlerinage. Parcours, carnets de route, impressions, photos, conseils...
  • Contact

Recherche

19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 16:38

Jour 47 - Burgos à Hontanas (31 km)

Petit déjeuner au café juste à côté de l'albergue municipale. Il y a de l'action car cela doit être un des rares à être ouvert aussi tôt. Le lever de soleil avec le ciel rose derrière la cathédrale est sublime. Cela laisse présager une belle journée.

Lever de soleil sur Burgos et sa cathédrale
Lever de soleil sur Burgos et sa cathédrale

Lever de soleil sur Burgos et sa cathédrale

On commence notre traversée de la Meseta, tant décriée et redoutée par les pèlerins, de très grandes étendues plates, un enfer en été et très froid en hiver, selon les dires. Mais pour l'instant rien de tout cela. En fait, j'avais hâte d'y être pour vivre cette portion soit-disant monotone du Chemin.

Le sentier sillonne droit devant mais le paysage est intéressant et nous allons traverser de beaux villages. Déjà les noms sonnent bien à mes oreilles, comme Hontanas, Tardajos... mais ils sont souvent longs comme Hornillo del Camino, Boadilla del Camino ou encore Carrion de los Condes. Toujours est-il que Diane et moi on doit écrire leur nom sur un petit bout de papier quotidiennement car après quelques heures de marche on a déjà oublié le nom du village d'ou on est parti le matin et on peine à se rappeler celui de notre d'étape du jour.

Début de la traversée de la Meseta
Début de la traversée de la Meseta
Début de la traversée de la Meseta
Début de la traversée de la Meseta

Début de la traversée de la Meseta

Cette fois-ci j'ai mangé un sandwich au fromage pour ma pause du matin et ma part quotidienne de tortilla con patatas à la pause du midi. Comme il n'est que 12h50, qu'il fait beau et qu'on est en pleine forme, on décide de continuer jusqu'au prochain village à 10 km pour notre étape du jour.

Pause café à Tardajos. Pause lunch à Hornillo del Camino avec Felipe. Junko termine sa journée là. On ne la reverra pas avant Santiago
Pause café à Tardajos. Pause lunch à Hornillo del Camino avec Felipe. Junko termine sa journée là. On ne la reverra pas avant Santiago
Pause café à Tardajos. Pause lunch à Hornillo del Camino avec Felipe. Junko termine sa journée là. On ne la reverra pas avant Santiago

Pause café à Tardajos. Pause lunch à Hornillo del Camino avec Felipe. Junko termine sa journée là. On ne la reverra pas avant Santiago

Diane qui entretient sa réputation de Road Runner a pris sa vitesse de croisière et je la perd bientôt de vue. Je marche donc seule mais je trouve cela tellement beau autour de moi, avec au loin une rangée d'éolienne. J'apprécie chaque instant.

J'arrive à Hontanas à 16h. Aucun problème à retrouver Diane dans ce petit village avec le chemin de Compostelle qui la traverse. Elle s'est installée dans l'auberge privée assez animée avec cuisine et restaurant. Je préfère aller à l'albergue municipale de l'autre côté de la rue qui me semble plus tranquille. Nous ne serons que 6 dans le dortoir de 20 lits: Jean-Claude, Jacques un autre Français mais qui vit au Québec depuis 36 ans, une fille plutôt masculine avec des tatouages et qui se promène en petite culotte et brassière dans le dortoir; et, arrivés tardivement 2 Espagnols dont Xavier, catholique très pratiquant, qui décide de prendre le lit juste à côté du miens alors qu'il y a plein de place partout. Il rentrera super tard, en boisson et ronflera toute la nuit!

Au menu du pèlerin pour souper, ce ne sont plus des oeufs que je mange maintenant mais du poisson. Je prendrai aussi des lentilles.

Hontanas
Hontanas
Hontanas

Hontanas

Jour 48 - Hontanas à Boadilla del Camino (29 km)

Encore une belle journée. Les matinées sont fraîches mais vers 11h cela devient assez chaud, surtout qu'il n'y a pas d'ombre. Il y a bien quelques arbres qui ont été plantés mais ils ont de la difficulté à pousser. On commence à voir le changement de couleur des feuilles. La couleur de l'automne ici c'est jaune.

On va passer à travers les ruines de l'ancien couvent de San Anton, un lieu pittoresque car la route passe sous la voute.

Départ au lever du jour de Hontanas, On longe la route.
Départ au lever du jour de Hontanas, On longe la route.
Départ au lever du jour de Hontanas, On longe la route.
Départ au lever du jour de Hontanas, On longe la route.

Départ au lever du jour de Hontanas, On longe la route.

Pause café Americano et tortilla au km 9,1 Castrojetitz. Il s'agit d'un magnifique village que l'on voit de loin avec son imposant château en ruine sur les hauteurs et une belle église sur la droite.

Castrojeritz, sur un mur une tête de mort avec écrit O ETERNITAS... pas très invitant comme éternité
Castrojeritz, sur un mur une tête de mort avec écrit O ETERNITAS... pas très invitant comme éternité
Castrojeritz, sur un mur une tête de mort avec écrit O ETERNITAS... pas très invitant comme éternité
Castrojeritz, sur un mur une tête de mort avec écrit O ETERNITAS... pas très invitant comme éternité
Castrojeritz, sur un mur une tête de mort avec écrit O ETERNITAS... pas très invitant comme éternité
Castrojeritz, sur un mur une tête de mort avec écrit O ETERNITAS... pas très invitant comme éternité

Castrojeritz, sur un mur une tête de mort avec écrit O ETERNITAS... pas très invitant comme éternité

Il y a une bonne grimpette pour arriver jusqu'au Alto de Mostelares (920 m) mais ça va bien car je discute tout le long avec une jeune américaine et ensuite c'est la descente assez raide. Je ne trouve rien de monotone dans cette journée de marche. Il y a du relief, bientôt je vais traverser le pont de Itero avec 11 arches. Il a été construit entre le XVe et le XVIIIe siècle. Ensuite, on change de province: Palencia.

Pause lunch au km 20 au café bar Tachu à Itero de la Vega ou je vais manger une assiette pas trop santé avec frites, riz à la tomate, oeuf frit et calamars frits! Diane me tient compagnie mais elle a déjà mangé juste avant moi dans le 1er bar du village.

Magnifiques paysages de la Meseta
Magnifiques paysages de la Meseta
Magnifiques paysages de la Meseta
Magnifiques paysages de la Meseta

Magnifiques paysages de la Meseta

La dernière partie de la journée est un peu chaude et j'arrive à 15h45 à l'étape du jour, encore une autre bonne journée de 29 km. Tous les pèlerins restent dans la même albergue privée El Camino car elle est acceuillante avec son joli jardin et sa piscine. Les dortoirs sont de 6 lits.

Au souper se retrouvent tous les pèlerins autour de 3 grandes tables. Ce sera extrèmement animé. Nous sommes assises à la table des pèlerins tranquilles mais impossible de s'entendre parler. Le gars en face de moi n'en peut plus et va chercher ses bouchons. Tout ça c'est à cause de la table des Espagnols et Sud-Américains. Ils sont en super forme et on n'entend qu'eux. Ils lancent un défi aux autres tables de chanter une chanson dans une langue différente. On a donc droit à une chanson en Espagnol bien sur à leur table, suivi d'une chanson en Allemand à la 2e table et à notre table, c'est Diane qui sauve l'honneur en se levant. Elle interprètera avec brio la chanson des Tournesols de Nana Mouskouri! Je l'accompagne pour les choeurs. Il semble qu'il n'y ait aucun des Français de la table qui connaisse ce classique. Je n'avais moi non plus jamais entendu cette chanson avant que Diane me la fasse découvrir sur le chemin du Puy car elle l'avait dans la tête et la fredonait souvent quand on marchait à travers les champs de tournesols!

Ce soir on fait la connaissance de Paul, Ontarien qui vit à Ottawa et à 2 coins de rue de notre lieu de travail à Diane et moi. Quelle coïncidence! Il nous donne quelques suggestions d'hébergement pour les étapes à venir car il n'en est pas à son premier pèlerinage.

Boadilla del Camino, Albergue El Camino, souper très animé à l'albergue
Boadilla del Camino, Albergue El Camino, souper très animé à l'albergue
Boadilla del Camino, Albergue El Camino, souper très animé à l'albergue
Boadilla del Camino, Albergue El Camino, souper très animé à l'albergue

Boadilla del Camino, Albergue El Camino, souper très animé à l'albergue

Partager cet article
Repost0

commentaires

gerald seguin 31/01/2015 14:11

un gros merci a rejanne et diane