Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réjanne globetrotteuse
  • Réjanne globetrotteuse
  • : Venez découvrir ma passion et la réalisation de mes rêves: voyager un an en Asie ainsi que mes autres découvertes, telles que trekking et pèlerinage. Parcours, carnets de route, impressions, photos, conseils...
  • Contact

Recherche

27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 12:17
Compostelle - Hospital de Orbigo et Catalina de Somoza

Jour 55 - Villar de Mazarif à Hospital de Orbigo (15 km)

Changement d'heure cette nuit. On a pu dormir une heure de plus mais surtout nous n'aurons plus à partir le matin à la noirceur. Il me faudra 20 minutes pour panser mes 3 ampoules. Résultat: je me sens assez bien une fois chaussée.

Ce sera encore une belle journée ensoleillée et on marchera en partie sur la route. Alors que j'étais avec les 2 amies Annick et Michelle accompagnées de Barbara qui ne les quitte plus depuis qu'elles se sont connues, on voit un genre de belette ou de furet, pas du tout farouche, et qui reste à quelques pas de nous.

Au premier village à 10 km, je retrouve Diane qui prend sa pause café en compagnie de Molly et Jennifer, 2 Américaines que l'on croise depuis presque le début de l'Espagne. Elles étaient avant en trio avec la sœur de l'une d'elles qui marchait toujours avec des crocks. On a commencé à parler un peu avec elles depuis quelques jours. Avant nos communications se limitaient au traditionnel ''Buen Camino!''. On croise tellement de gens sur le Camino qu'on ne peut pas avoir de conversation avec tous. À force de se voir tous les jours et parfois plusieurs fois par jour, la conversation s'installe. En fait, tout se fait naturellement. On peut être parfois des jours à se voir sans se parler. On peut être aussi des jours à se parler sans savoir le nom de la personne à qui on parle ni qui elle. Et on peut devenir des amis instantanément. Les discussions commencent et finissent parfois là. Tout cela est bien correct.

Rencontre avec Jennifer et Molly
Rencontre avec Jennifer et Molly

Rencontre avec Jennifer et Molly

Après la pause, la douleur aux pieds s'intensifie. On décide de s'arrêter au prochain village qui porte le nom de prédilection de Hospital de Orbigo, 5 km plus loin, et de faire étape là afin de donner un peu de répit à mes pieds et permettre aux ampoules de guérir.

Nous disons aurevoir à Jennifer et Molly devant le grand pont médiéval car nous ne les reverrons plus. Il est seulement midi, ce qui nous laisse amplement le temps de nous reposer, faire une grosse lessive, soigner mes pieds, découvrir le village et sa pâtisserie que nous dévaliserons (bon j'exagère un peu).

Hospital de Orbigo
Hospital de Orbigo
Hospital de Orbigo
Hospital de Orbigo
Hospital de Orbigo
Hospital de Orbigo

Hospital de Orbigo

On couche à l'auberge paroissiale dans un dortoir de 10 lits et nous serons 7. Il fait un peu frais mais j'y dormirai très bien.

Auberge paroissiale Karl Leisner
Auberge paroissiale Karl Leisner
Auberge paroissiale Karl Leisner

Auberge paroissiale Karl Leisner

Mais avant de se coucher, on se rend à la chapelle de l'albergue ou se trouve l'hospitalière Hongroise et un prêcheur de Dieu Espagnol, ou plutôt comme il aime à se présenter comme un messager de Saint-Paul. Il n'y a pas d'autres pèlerins qui se sont joints alors toute l'attention se portera sur Diane et moi. Il va nous jaser pendant un bon moment sur Dieu, Jésus... et voudra que nous partagions sur notre foi, notre raison de faire le Chemin de Compostelle, etc. À la fin, j'ai les yeux qui se ferment presque tous seuls et j'ai juste hâte d'être dans mon lit.

Pizza et bière pour le souper. Cela change du menu du pèlerin

Pizza et bière pour le souper. Cela change du menu du pèlerin

Jour 56 - Hospital de Orbigo à Catalina de Somoza (25 km)

J'ai ajouté une activité à mon rituel du matin, celui des pansements aux pieds et je suis en train de développer une bonne expertise. Le talon droit ne me fait presque plus mal mais le gauche est encore bien sensible.

Le sentier longe la Nationale puis une route secondaire ou il n'y a pratiquement pas d'arbres.

Belle vue sur Astorga de la croix Cruceiro Toribio.
Belle vue sur Astorga de la croix Cruceiro Toribio.
Belle vue sur Astorga de la croix Cruceiro Toribio.

Belle vue sur Astorga de la croix Cruceiro Toribio.

Pause café / toritilla et pour refaire mes pansements à San Justo de la Vega. Au bout de 15 km de marche on arrive dans la ville d'Astorga.

Pause santé et arrivée à Astorga
Pause santé et arrivée à Astorga
Pause santé et arrivée à Astorga
Pause santé et arrivée à Astorga

Pause santé et arrivée à Astorga

La ville d'Astorga ne manque pas d’intérêt. Il y a un bel édifice autre oeuvre de Gaudi, la mairie avec sa très belle façade, la cathédrale avec 2 couleurs de tour mais elle est fermée.

Astorga
Astorga
Astorga
Astorga
Astorga

Astorga

On fait une pause café sur la place de la mairie ou on fait la connaissance d'une Anglaise qui fait le Camino en vélo pour garder la forme, Kevin de l'Arizona qui fait Compostelle en marchant et parfois en courant avec des sandales faites maison, Martin le Hollandais qui a dormi dans le même dortoir que nous la veille mais qui a fait toute une histoire parce qu’il croyait avoir vu une punaise de lit sur son matelas, et un Australien qui sourit beaucoup.

Je commande une tartine avec tomates mais je n'ai droit qu'à un peu de jus de tomate frottée dessus et un filet d'huile d'olive. Heureusement, on se rattrape en découvrant une pâtisserie un peu plus loin avec un mille-feuille pour moi et un mille-feuille ou les feuilles ont été remplacées par de la Chantilly pour Diane.

Pause café avec une Anglaise, Martin, Kevin et un Australien. Pan con tomate pour moi, suivi d'une visite à la patisserie
Pause café avec une Anglaise, Martin, Kevin et un Australien. Pan con tomate pour moi, suivi d'une visite à la patisserie
Pause café avec une Anglaise, Martin, Kevin et un Australien. Pan con tomate pour moi, suivi d'une visite à la patisserie

Pause café avec une Anglaise, Martin, Kevin et un Australien. Pan con tomate pour moi, suivi d'une visite à la patisserie

On rencontre en chemin un Lituanien qui nous dit marcher 40 km par jour. Moi je suis contente de réussir à marcher 25 km aujourd'hui. On continue sur un chemin blanc ''todo recto'' jusqu'à Santa Catalina de Somoza. Le paysage commence à changer dans cette région qui est un plus verte.

Compostelle - Hospital de Orbigo et Catalina de Somoza
Compostelle - Hospital de Orbigo et Catalina de Somoza

Nous sommes dans un village plutôt mort mais avec de jolies maisons en pierre. S'il n'y avait pas les pèlerins, je ne vois pas ce qui pourrait attirer les gens à venir dans cet endroit. Il y a quand même deux albergues. Nous partagerons un dortoir avec seulement une Française.

La rue déserte de Catalina de Somoza
La rue déserte de Catalina de Somoza
La rue déserte de Catalina de Somoza

La rue déserte de Catalina de Somoza

Bon souper: salade et poisson / frites avec un flan en dessert tout en jetant un œil sur le film western El Dorardo de John Wayne qui joue en Espagnol à la télé.

Albergue El Caminente
Albergue El Caminente
Albergue El Caminente

Albergue El Caminente

Partager cet article

Repost 0
Published by Globetrotteuse - dans 2014 Compostelle
commenter cet article

commentaires