Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réjanne globetrotteuse
  • : Venez découvrir ma passion et la réalisation de mes rêves: voyager un an en Asie ainsi que mes autres découvertes, telles que trekking et pèlerinage. Parcours, carnets de route, impressions, photos, conseils...
  • Contact

Recherche

21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 20:46

Pour ma 3e participation au festival de la raquette du Québec, cette année la destination était La Tuque, une ville d'environ 11,000 habitants dans la région de la Mauricie. Les gens de La Tuque ont été très accueillants et même si nous n'avons pas eu le temps de visiter autre chose que le centre de ski et les sentiers de raquettes, cela nous a laissé une bonne impression. Mais ce qui était nouveau cette année c'est que nous étions un groupe de 4 femmes (sans leur chum) pour cette fin de semaine et on a eu beaucoup de plaisir.

J'avais réservé une suite au Gîte du Parc, un superbe B&B dans une ancienne maison, avec beaucoup de charme et surtout un bel accueil par sa propriétaire Nathalie. Et que dire du petit-déjeuner: jus d'orange, thé/café, coupe de yogourt/céréales/bleuets, assiette avec oeuf, bacon, fruits, coulis de fruits et gaufres. Bref, rien pour s'ennuyer des petits-déj café pain, beurre, confiture du Camino français et espagnol. La prochaine fois qu'un Français demandera à Diane quelles sont les spécialités culinaires du Québec, elle pourra lui répondre les petits-déjeuners!

Le Gîte du Parc à La Tuque, un B&B avec beaucoup de charme et un délicieux petit-déjeuner avec gaufres
Le Gîte du Parc à La Tuque, un B&B avec beaucoup de charme et un délicieux petit-déjeuner avec gaufres
Le Gîte du Parc à La Tuque, un B&B avec beaucoup de charme et un délicieux petit-déjeuner avec gaufres
Le Gîte du Parc à La Tuque, un B&B avec beaucoup de charme et un délicieux petit-déjeuner avec gaufres

Le Gîte du Parc à La Tuque, un B&B avec beaucoup de charme et un délicieux petit-déjeuner avec gaufres

Quand Nathalie a écrit à son chum pour lui dire qu'elle était bien arrivée et qu'il y avait un centre de ski à La Tuque, il lui a répondu qu'il le savait et que le centre s'appelait le Mont Pompon. Quand elle a parlé à notre hôte du Mont Pompon, celle-ci est partie à rire. C'est alors qu'elle a réalisé qu'il s'agissait d'une joke. Il n'y a pas de Mont Pompon à La Tuque!

Nous avions choisi de faire le circuit difficile de 13,5 km mais sans savoir ce que cela impliquait car très peu de détails étaient fournis au moment de l'inscription. Quand on nous a remis la carte, on a pu constater qu'il y avait quand même tout un défi pour cette randonnée de 5 h, soit 681 m de dénivelé en positif et 672 m en négatif. En fait, il faut grimper et descendre le mont qui se trouve face à nous 3 fois. Pour moi, ce sera ma plus longue randonnée en raquettes à vie.

Parcours difficile de 13,5 km

Parcours difficile de 13,5 km

Bien qu'il y avait environ 200 participants, on était une trentaine dans notre groupe à prendre le départ pour cette randonnée.

Heureusement, dame nature a décidé de nous donner un petit répit. Nous n'aurons pas les -20 / -30 degrés qui perdurent depuis environ un mois mais un presque confortable -15, -20 degrés, à condition de limiter les arrêts à quelques minutes car même si on s'habille en multi-couches et avec des matières qui respirent, on sue quand même (sauf Diane) et la condensation finit par se former. Avec de la neige tombée 2 jours avant et quelques flocons tout au long de la journée, les conditions étaient donc idéales pour faire de la raquette.

Réjanne, Claire, Nathalie et Diane avant le départ
Réjanne, Claire, Nathalie et Diane avant le départ

Réjanne, Claire, Nathalie et Diane avant le départ

Le sentier est très beau car on marche tout le temps dans le bois. La seule partie relativement plate est quand on fait le tour d'un petit lac. Et moi qui pensais être en forme! Dès le départ, je me suis faite distancée par un groupe d'une dizaine de raquettistes incluant ma gang (Diane, Nathalie et Claire). Ils suivent Germain, le leader bénévole, qui a 70 ans et tient une forme incroyable. J'ai beau essayé d'accélérer le pas, pour y arriver il faut que je coure. Mais comme je ne suis pas venue faire une course de raquettes, je décide donc de ralentir et garder mon rythme. De toute façon, ils finissent toujours par nous attendre un peu plus loin.

Festival de la raquette La Tuque 2015
Festival de la raquette La Tuque 2015
Festival de la raquette La Tuque 2015

Finalement, il finit par se former 3 groupes et tout le monde y trouvera son compte: celui des coureurs des bois en avant (incluant Diane et Nathalie), celui des randonneurs normaux au milieu (dont je fais partie :-)) et celui des raquettistes moins rapides en arrière. Claire partagera son temps entre le 1er et le 2e groupe.

Pour la pause lunch, on s'arrête à un refuge ou nous attend un feu et aussi des soupes chaudes. Heureusement que j'ai emporté un thermos de thé chaud car l'eau dans ma bouteille a commencé à geler. J'y ajoute du thé, ce qui me permettra d'avoir encore de l'eau à boire pour le retour.

Claire a trouvé le moyen pour avoir les hommes à ses pieds
Claire a trouvé le moyen pour avoir les hommes à ses pieds
Claire a trouvé le moyen pour avoir les hommes à ses pieds

Claire a trouvé le moyen pour avoir les hommes à ses pieds

La descente finale sera vraiment géniale. On peut courir en raquettes dans une neige un peu folle et c'est vraiment agréable. Cette fois, je me sens pousser des ailes et on arrive en bas vers 15h30.

Cette très belle journée se conclut sur une belle note: Diane et Claire seront toutes les 2 des gagnantes au tirage de prix de présence. Pour ma part, je me suis fait cadeau d'une tuque avec un pompon en fourrure recyclée, qui représente bien non seulement le lieu ou nous sommes mais qui aussi symbolise mes 20 ans depuis que je suis arrivée au Québec.

À gauche, ma première tuque achetée à Montréal en 1995. À droite, ma nouvelle tuque achetée à La Tuque 20 ans plus tard!

À gauche, ma première tuque achetée à Montréal en 1995. À droite, ma nouvelle tuque achetée à La Tuque 20 ans plus tard!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Claire lebeau 25/02/2015 05:02

Merci Réjane d'avoir mis les mots sur notre escapade à Latuque. A bientot

Réjanne 02/03/2015 02:17

Merci à toi aussi Claire. Cela a été une très belle fin de semaine! J'espère que tu seras là pour le festival de la raquette 2016.