Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réjanne globetrotteuse
  • : Venez découvrir ma passion et la réalisation de mes rêves: voyager un an en Asie ainsi que mes autres découvertes, telles que trekking et pèlerinage. Parcours, carnets de route, impressions, photos, conseils...
  • Contact

Recherche

20 août 2020 4 20 /08 /août /2020 18:58

Déjà un peu plus d'un mois que l'aventure s'est terminée. Si je voulais résumer mon expérience du SIA, je dirais que j'ai été comblée. J'ai vécu dans la nature pendant 12 jours. Cela a été un dépassement de moi-même, un pas à la fois. J'ai découvert la beauté d'un coin de la Gaspésie que je ne connaissais pas et j'ai rencontré des gens formidables. Il y a eu des moments difficiles mais surtout beaucoup de moments magiques. La section que nous avions choisi du SIA a son lot de difficultés techniques mais offre surtout une variété de paysages et de défis qui en font une excellente expérience pour la longue randonnée en autant qu'on est bien préparé.

Bilan et statistiques de mes 12 jours sur le SIA

On nous a dit que cette année était une année exceptionnelle pour le SIA. Il n'a jamais été aussi populaire.

En fait on pourrait dire que la COVID lui a donné une nouvelle visibilité car si jusqu'à présent peu de gens en avaient entendu parlé et bien beaucoup de Québécois l'ont découvert durant leur confinement. À défaut de ne pouvoir aller marcher l'Appalachian Trail ou le Pacific Trail aux États-Unis, le SIA est devenu le plan B de la plupart les randonneurs qu'on a croisés. À l'épicerie de Saint-Vianney, un employé m'a dit qu'il était bien content de voir autant de randonneurs Québécois car d'habitude c'était seulement un Américain de temps en temps qui s'arrêtait à leur épicerie. 

Mais tout est relatif. Concrètement ce record d'affluence veut dire que cette année il y avait au moins un marcheur qui partait chaque jour et pour nous en 12 jours nous avons croisé ou cheminé avec 15 marcheurs du SIA, donc cela ne fait pas une grosse moyenne par jour. De ces 15, il y en avait seulement 7 qui étaient partis pour faire la traversée complète du SIA. Mais ce qui est super c'est de voir l'engouement des jeunes pour la longue randonnée. Comme dirait Diane, nous étions les 2 mémés du SIA!

Bilan et statistiques de mes 12 jours sur le SIA

Pour ce qui est de mon équipement, mon bilan est très positif. Je suis entièrement satisfaite de mes choix pour tout ce que j'avais emporté. Je suis partie avec mon sac à dos Osprey de 40 litres qui pesait entre 28 et 32 livres en fonction de la quantité de bouffe et d'eau que je transportais. J'avais un sac de couchage en duvet pour +2 degrés de 455 gr de la marque Western Mountaineering et un matelas de sol bien ordinaire que je roulais et accrochais en dessous de mon sac. Et je portais mes bottes Lowa Renegade que j'adore avec lesquelles je n'ai jamais eu les pieds mouillés à part la fois ou j'ai glissé du pont et que me suis retrouvée la botte immergée et l'eau qui s'est engouffrée dans la botte. 

Coté statistiques, voici quelques données pèle-mêle:

- 12 jours de marches, 170 km

- 4 douches dont 2 payantes (5$) à Causapscal et St-Vianney

- 1 nuit en Lean-to, 4 nuits en refuge, 8 nuits en abri dont 2 sans accès à un point d'eau (L'Érablière et les 3 soeurs)

- 3 repas au restaurant ou cantine et pour le reste des soupers maison déshydratés

- La journée avec le plus de km: 21 et le moins de km: 10

- La journée la plus longue de marche: 9h40 et la plus courte: 3 h

- Le départ le plus matinal à 7h et la plus longue grasse matinée avec un départ à 8h50

- Aucune blessure mais 2 petites ampoules et un genou un peu sensible

- Tombée une fois chacune

- Aucun morceau d’équipement oublié ou perdu mais Diane a quand même failli perdre sa bouteille avec son filtre dans un ravin et elle a déchiré ses shorts

- Seulement une journée pluvieuse mais pas de la grosse pluie sauf certaines nuits ou quand on était déjà au refuge

 

Il est ou le chemin?

Il est ou le chemin?

Pour ce qui est du bilan, voici quelques points que j'aimerais partager:

- J'ai trouvé que les cartes du SIA n'étaient pas assez détaillées. Les courbes de dénivelé ne m'ont pas toujours paru justes. J'aurais aimé voir indiqués sur la carte les points d’intérêt (et pas seulement dans le guide du marcheur) car on ne savait pas toujours à quel km ils se trouvaient. Des fois, on a manqué de beaux endroits pour faire des pauses-lunch parce que rien n'était indiqué sur la carte. Pour les points d'eau, ce n'était pas toujours évident non plus de les voir sur la carte.

- Pour le Guide du marcheur, j'aurais aimé que l'information soit un peu plus étoffée. Je suggère aussi fortement d'y ajouter la cantine ''la poutine du bonheur'' pour manger à Causapscal car selon nous c'est un incontournable pour le randonneur.

- Certaines sections du sentier, en particulier la section qui longe la rivière Causapscal auraient eu besoin d'un bon défrichage. Parfois on avait des herbes jusqu'aux épaules.

- Malheureusement nous n'avons rencontré aucun chevreuil ou orignal sur notre chemin. Et pourtant il y avait beaucoup de traces et aussi de crottes d'orignal que nous avons été capables d'identifier grâce au cours 101 sur les cacas d'animaux que nous a donné Karine.

- À part les écureuils et les suisses, les oiseaux et un renard c'est à peu près tout ce que nous avons rencontrés comme animaux. Il y a eu aussi ces petits rongeurs pernicieux que nous n'avons jamais vu mais qui étaient omniprésents dans tous les refuges: les souris.  On les a entendu, on a lu des témoignages sur elles dont Odile la souris de l'abri de St-Vianney. On a constaté leur impact: pages rognés dans le log book du refuge du Quartz. On a constaté aussi le matin que des sachets de thé et barres de céréales avaient été attaqués. Et Diane en a  un témoignage concret un matin en trouvant un trou dans la pochette de côté de son sac à dos car elle avait oublié de vider le restant de ses collations la veille.

- Enfin, après avoir fait Compostelle et avoir dormi dans des dortoirs de 100 personnes, je croyais avoir tout connu en ce qui à trait aux bruits qui peuvent perturber le sommeil. Et bien, sur le SIA, j'ai découvert que la plus grosse nuisance sonore dans les refuges, ce sont les matelas gonflables. Il y a eu des nuits quand les dormeurs avaient le sommeil agité ou on aurait cru qu'il y avait de l'orage dans le refuge tellement le froissement du tapis de sol était bruyant. Du coup, je me suis sentie moins coupable de ronfler un peu la nuit. 

On aurait souhaité avoir sur les cartes ou dans le guide du marcheur un graphique comme celui-ci pour la section Avignon partagé par un randonneur qui nous indique visuellement le dénivelé pour savoir à quoi s'attendre.

Bilan et statistiques de mes 12 jours sur le SIA

Mais tout ce que j'ai indiqué précédemment ce ne sont que quelques détails par rapport à un bilan très positif car j'ai apprécié presque chaque instant du SIA, dont:

- le travail des bénévoles et l'équipe du SIA. J'y ai pensé très souvent et je les ai souvent remercié dans mes pensées car sans eux on n'aurait pas pu faire cette longue randonnée. 

- la signalisation est généralement excellente. On ne s'est jamais perdu.

- on a eu le plaisir de marcher sur des ponts nouvellement construits qui nous ont évité de nous déchausser et de traverser plusieurs fois à gué.

- on a vraiment apprécié de trouver des cordes dans des endroits plus techniques et glissants.

- on a adoré trouver des log book / carnets du marcheur dans les abris et lire les messages et histoires drôles ou moins drôles qui y étaient partagées. Cela nous donnait un sentiment d'appartenance à la grande famille du SIA.

- j'ai adoré tous les refuges et les abris. Ils sont bien situés, bien entretenus et j'y ai très bien dormi en moyenne une nuit sur deux.

- on a certainement toutes eu un coup de cœur pour la douche et la salle de toilette de St-Vianney. On a d'ailleurs failli y élire domicile tellement on y était bien. Il y avait même la wifi. Je lui donne trois étoiles***

- les villages traversés étaient aussi un gros plus car on a pu se ravitailler et même manger au restaurant. Vive la Poutine du bonheur!

- j'ai eu beaucoup de plaisir à prendre le temps de m'arrêter pour ramasser et manger des bleuets et des framboises sur de nombreux sentiers. 

 

 

 

 

Cueillette de framboise

Cueillette de framboise

Enfin, si en référence au PTC qui souligne ''The trail provides'' et bien je confirme que sur le SIA nous avons aussi connu la Trail Magic ainsi que rencontré des Trail Angels. Parmi nos Trail Angels, j'aimerais particulièrement remercier:

- Geneviève et Alexandre qui nous ont donné leur extra de fromage le jour ou je venais de finir le miens et commençais déjà à me sentir en manque.

- Le campeur à Amqui qui nous a prêté sa génératrice et celui qui nous a partagé sa plug

- le randonneur anonyme qui nous a laissé une cartouche pleine de gaz et des snacks au chocolat quand on avait le plus besoin de réconfort après une dure journée de marche.

- le randonneur anonyme qui a laissé des lingettes et celui qui a laissé des rouleaux de papier de toilette qui ont fait le bonheur d'Éléonore et Karine qui au bout de 3 jours avait déjà une pénurie de papier de toilette.

- le gars avec son pick-up qui a eu la gentillesse d'aller chercher la pizza commandée par notre gang du camping d'Amqui.

- le conducteur qui s'est arrêtée pour Diane quand on avait perdu Éléonore et qui a fait un bout de trajet en auto pour voir si il la trouvait sur la route.

- Mario et son quatre-roue qui nous a diverti et renseigné sur le village de Ste-Marguerite et tous les villageois qu'on a rencontré qui étaient tous charmants, serviables, aimables et bienveillants envers nous. 

- et enfin tous les randonneurs du SIA avec qui on a échangé et passé de belles soirées mais plus particulièrement Karine et Éléonore qui ont été là du début à la fin sauf quelques journées et avec qui on a de magnifiques souvenirs. 

Souvenirs avec Karine et Éléonore dans la salle de bain *** de Saint-Vianney :-)
Souvenirs avec Karine et Éléonore dans la salle de bain *** de Saint-Vianney :-)Souvenirs avec Karine et Éléonore dans la salle de bain *** de Saint-Vianney :-)

Souvenirs avec Karine et Éléonore dans la salle de bain *** de Saint-Vianney :-)

JE VOUS DIS À L'ANNÉE PROCHAINE SUR LE SIA POUR LA SUITE DE MA LONGUE RANDONNÉE !

Partager cet article
Repost0

commentaires

Shana 14/09/2020 19:42

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) A bientôt.

Globetrotteuse 14/09/2020 22:09

Merci Shana.