Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réjanne globetrotteuse
  • : Venez découvrir ma passion et la réalisation de mes rêves: voyager un an en Asie ainsi que mes autres découvertes, telles que trekking et pèlerinage. Parcours, carnets de route, impressions, photos, conseils...
  • Contact

Recherche

2 janvier 2021 6 02 /01 /janvier /2021 16:40

2020 n’aura pas été une année comme les autres mais finalement quand je fais le bilan, je m’estime chanceuse d’avoir vécu cette année sous le signe de la résilience et de la connexion à notre mère nature.

Tout avait très bien commencé! Pour l’hiver 2020 je m’étais fixée comme objectif me remettre au ski alpin après quelques années sans chausser mes skis. J’ai fait plusieurs sorties à Camp-Fortune et retrouvé le plaisir de la glisse. J’en ai profité jusqu’à cette dernière journée en mars d’une saison brutalement écourtée par l’annonce du confinement. La veille je skiais encore, le lendemain j’étais confinée comme l’ensemble du Québec.

Entre janvier et février, j’ai complété mon défi du Rideau Trail : randonner en raquettes de Kingston à Ottawa, +300 kms en 3 hivers que j’ai finalement terminé le 1er mars 2020 à Merrickville en compagnie d’un groupe d’amis formidables du Rideau Trail. Cette journée-là était vraiment spéciale car je fêtais aussi mon arrivée au Canada il y a 25 ans déjà. J’étais loin de me douter que c’était les dernières accolades et câlins que j’allais échanger avant longtemps.

Rétrospective 2020 de Réjanne Globetrotteuse

Sur le plan professionnel, il a fallu faire preuve d’adaptabilité puisque du jour au lendemain je me suis retrouvée comme bien d’autres à faire du télétravail dans mon sous-sol. Les réunions Teams sont devenues ma nouvelle réalité. Et pour me garder motivée à me lever tous les matins, je me suis embarquée dans des pratiques de méditation et de yoga à 6h du matin sur Zoom : un défi de 21 jours. J’ai jamais fait autant de yoga de ma vie. C’est ce qui m’a sauvé de la solitude durant le confinement.

Avec la pandémie, finis les voyages! J’ai donc mis sur pause mes projets de retourner en Amérique du sud et en France. Mais comme j’ai la chance de vivre sur un territoire immense, mon besoin d’aventure et d’exotisme a quand même pu être comblé en 2020. Avant même la pandémie, j’avais déjà en tête un projet de longue randonnée en Gaspésie. Le projet a pris forme et c’est toute la préparation avec l’entraînement physique et la découverte de la cuisine déshydratée qui m’a gardé motivée durant le printemps et le début de l’été. Fin juillet et début août, Diane et moi, on a pu tester nos limites, marcher et vivre dans le bois durant 12 jours en portant notre bouffe et tout ce dont nous avions besoin, sur le magnifique Sentier International des Appalaches. Une expérience difficile mais tellement gratifiante.

Rétrospective 2020 de Réjanne Globetrotteuse

Fin septembre, l’exotisme a pris la forme de s’endormir au cri des loups, de se réveiller au milieu de la nuit au cri de la chouette et de voir des levers de lune sur des lacs en complétant mon 2e défi Frontenac : environ une semaine de randonnée et camping dans un parc provincial en Ontario encore une fois avec Diane mais aussi en partie avec nos amis Janice, David et Michel.

Rétrospective 2020 de Réjanne Globetrotteuse
Rétrospective 2020 de Réjanne Globetrotteuse

Durant ces escapades, j’étais tellement connectée à la nature que j’en oubliais jusqu’à la pandémie. Rien de mieux que la nature pour soigner son corps et son âme. Ça je le savais déjà mais beaucoup l’ont découvert durant cette année de pandémie. Les sentiers n’auront jamais été aussi populaires. Du coup, j’ai commencé à éviter le parc de la Gatineau, victime de son succès, qui est en train de devenir une autoroute de marcheurs et je suis partie à la découverte de nouveaux sentiers dans la région de l’Outaouais et d’Ottawa.

Rétrospective 2020 de Réjanne Globetrotteuse

Pas d’escapades de yoga à l’ashram de Val-Morin cette année mais une mini retraite de yoga à la ferme Tamarak de Léo, une de mes professeures de yoga. J’ai aussi fait du gardiennage de son chat Pru et j’ai même survécu à une fin de semaine de décembre sans chauffage dans sa ferme avec pour seule compagnie Pru qui est adorable.

Rétrospective 2020 de Réjanne Globetrotteuse
Rétrospective 2020 de Réjanne Globetrotteuse

Tout compte fait, je m’estime chanceuse et satisfaite de mon année 2020. J’ai même entrepris de faire du rangement à la Marie Kondo chez nous (un projet qui va continuer en 2021) et je me suis remise au tricotage. Décidemment, 2020 aura été une année remplie de surprises!

Il est temps de tourner la page sur cette année et je nous souhaite une année 2021 qui ne sera ni comme 2020 ni comme les années passées. Je souhaite qu’on continue à se tourner vers la nature en la respectant et en la protégeant. Bien sûr, j’ai quelques projets pour 2021 : comme un séjour en yourte en mars et la suite de ma longue randonnée sur le SIA avec la traversée des montagnes Chic-Chocs.

 

Bonne année 2021 en santé à toutes à tous!

Rétrospective 2020 de Réjanne Globetrotteuse
Partager cet article
Repost0

commentaires

Jean-Claude 06/01/2021 21:44

De bien belles randonnées à toi et tes ami(e)s. Les plus petits ont gardé en France l'habitude de dire "Bonne année et bonne santé". Chez les plus grands, cette formule est remplacée par "meilleurs vœux" ou "Bonne et heureuse année". Ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Souhaitons que cet épisode désastreux pour beaucoup s'éloigne vite.

Globetrotteuse 07/01/2021 04:00

On ne sait plus ce qu'on doit se souhaiter mais bonne année et bonne santé me semble toujours très souhaitable. Alors, bonne année et bonne santé Jean-Claude!