Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Réjanne globetrotteuse
  • : Venez découvrir ma passion et la réalisation de mes rêves: voyager un an en Asie ainsi que mes autres découvertes, telles que trekking et pèlerinage. Parcours, carnets de route, impressions, photos, conseils...
  • Contact

Recherche

8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 20:01

2012 Trek P00Pas évident de faire un bilan de ces 12 jours de marche, même 2 semaines après que l’épopée se soit terminée, mais je vais tenter de vous en faire le récit et surtout de vous partager les moments forts de ce pèlerinage. J’ai beau avoir fait plusieurs trekkings dans les montagnes de l’Himalaya, cela ne se compare pas avec ce que je viens de vivre, qui selon moi est bien plus qu’une simple marche. Il s’agirait plutôt d’une démarche, à la rencontre de soi et des autres.

Nous étions 6 à prendre le départ devant la cathédrale d’Ottawa samedi matin le 16 juin 2012 et nous étions 6 à l’arrivée 12 jours plus tard vers 11h30 à l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal. Heureux, comblés et avec une étincelle nouvelle dans nos yeux et dans nos cœurs, nous sommes arrivés ensemble et avons partagé ce moment joyeux et touchant de la bénédiction.

2012 Trek12dayDiane1

Je crois sincèrement que le Chemin nous a tous un peu transformé et nous sommes repartis avec des souvenirs dans nos têtes et dans nos cœurs, qui pour ma part sont inoubliables. Quelle belle aventure j’ai vécue, bien au-delà de mes espérances!

 

Avant de rentrer dans le vif du sujet, nos 12 étapes vers Montréal, une brève présentation de notre groupe s’impose. Comme mentionné plus haut, les départs se font chaque jour avec un groupe de 6 personnes maximum pendant 25 jours entre mai et juin. Cette année tous les départs étaient complets mais il arrive que des personnes se désistent à la dernière minute. J’étais très contente de voir que nous étions bien six à 7h45 devant la Cathédrale ce samedi matin tant attendu.

2012 Trek P01Day01a

Qui étions nous? Sur la photo, de gauche à droite, en commençant par le bas: Denis, Hélène, Madeleine, Diane, Réjanne, Diane Jeanne.

 

Commençons par l’unique homme du groupe : Denis ou le mouton silver, surnommé ainsi à cause de ses cheveux frisés couleur ‘’silver’’ et surtout pas blancs! Denis était celui qui même s’il partait en dernier finissait presque toujours par dépasser tout le monde, mais il était toujours attentif aux autres et nous attendait quand il y avait un chien non attaché dans les parages. Il m’a aussi attendu à plusieurs reprises lors de bifurcations pas toujours évidentes, surtout après la fois ou je suis passée tout droit et ai marché environ un km de trop au lieu de tourner à gauche pour aller au Sanctuaire de Rigaud. Denis, c’est celui qui chaque jour trouvait des sous noirs sur le Chemin et les donnait à la première personne rencontrée. Denis, grâce à toi, on a fait de nombreux vœux en lançant des cents noirs sur le Chemin! Maintenant reste à attendre qu’ils se réalisent si ce n’est déjà fait…

 

Nous avions 2 Diane dans le groupe. La première, Diane Jeanne ou Œil de faucon, en raison de sa vision parfaite dépassant les 10/10, capable de lire les noms de rue à un mille de distance et de me repérer tout au loin alors que j’avais fait fausse route. C’est donc grâce à son œil de faucon que vous avez pu envoyer un cycliste et 3 religieuses à ma rescousse. Diane, grâce à toi, nous avions toujours une énergie positive et débordante dans le groupe et j’ai découvert la Zumba. La danse a donc aussi eu sa place dans notre Marche.

2012 Trek P04day15

Madeleine, la belle-sœur de Œil de faucon, contrairement à nous tous, n’avait pas beaucoup d’entraînement ni d’expérience de longues randonnées. Elle nous a avoué que si elle avait su que nous avions tous fait ou Compostelle ou d’autres pèlerinages ou trekkings, elle aurait hésité à se joindre au groupe. Partie tranquillement au début, elle a surmonté des ampoules sous les pieds, a marché parfois en sandales et a été remarquable. Plus les jours passaient, plus son rythme de marche s’accélérait. Je pense qu’elle aurait fini par dépasser nos 2 Jackrabbits si on avait continué après Montréal. Elle était aussi presque toujours la première endormie et la dernière réveillée. Était-ce là le secret pour une telle énergie?

 

Diane, mon amie et collègue de travail, était notre Jackrabbit aux longues pattes. Elle avait une énergie constante, capable de marcher à un rythme soutenu sous la canicule sans transpirer et en ne buvant qu’un litre d’eau ou moins par jour! Elle a fait tout le trajet sans le moindre bobo ou ampoule aux pieds. En bref, une femme quasi-bionique mais on a quand même découvert son point faible : les fraises. C’est la seule personne que je connaisse qui soit capable d’engloutir autant de fraises en un temps record! Bravo Diane! Tu es mon héros.

 

Notre deuxième Jackrabbit, mais en plus petit, était Hélène. Habituée des pèlerinages car elle a fait presque tous les mini-Compostelle du Québec, Hélène a su nous partager sa passion de la marche et a toute mon admiration, car 2 jours après le Chemin des Outaouais, alors que nous allions tous nous reposer, elle repartait pour une autre marche de plusieurs jours dans la Gaspésie. Hélène était toujours en tête du groupe et son sourire nous a accompagné tout au long du Chemin.

 

Pour finir il y avait moi, la tortue française ou le para-moustique, car je suis celle qui attirait tous les moustiques ou autres insectes qui piquent, et aussi celle qui aimait marcher à un rythme un peu plus lent. Je me suis donc retrouvée plusieurs fois à fermer la marche. Mais mon amie Diane a aussi souvent ralenti le pas pour marcher avec moi. Dire que cela fait 18 ans que je vis au Québec et je pensais connaître mon pays d’adoption; et bien le Chemin m’a fait réaliser que j’en avais encore à apprendre. Durant la marche, j’ai commencé à observer ce qu’il y avait sur notre passage et comme nous marchions le plus souvent le long de routes avec de nombreuses habitations, qu’est-ce qu’on voit en premier avant de découvrir une maison?

2012 Trek P00cLa boîte aux lettres, bien sur. Les boîtes à mail (surtout du Québec) redoublent d’originalité et sont souvent décorées d’un dessin. Je me suis donc amusée à les photographier. Mais c'est grâce à mes compagnons que j’ai appris ce que signifiait le petit bâtonnet en plastique rouge qui se trouve sur la boîte. J’ai découvert que s’il est levé c’est un signe pour dire qu’il a du courrier à ramasser. Incroyable, j’ai passé toutes ces années en ignorant cela! Et que dire des nouvelles expressions québécoises ou franco-ontariennes que j’ai apprises telles que ''Calme ton péteux!’’ facile à comprendre ou bien ''On va order’’ quand on passait une commande au restaurant par téléphone ou encore ''le fromage qui fait Couic’’ et non pas qui couine comme je l’ai dit, et à voir la tête de mes compagnons, c’était clair que je ne parlais pas québécois! J’imagine déjà la tête de mes lecteurs français qui doivent se dire mais de quoi elle parle, du fromage qui couine ou qui fait Couic???

2012 Trek P00aBen oui, ici on trouve ce genre de fromage et j’adore ça. J’en ai mangé pratiquement tous les jours mais je dois avouer qu’après une journée de grosse chaleur, il ne fait plus trop Couick sous la dent.

 

Enfin, l’équipe ne serait pas complète si je ne vous présentais pas le plus tranquille de tous, Gaspard. Il a fait le Chemin sur mon sac à dos et était la mascotte que j'avais choisie pour ce pèlerinage. Il était tellement content quand on arrivait dans une nouvelle municipalité qu’il a voulu poser devant chaque pancarte!

2012 Trek P00b

Avant de rentrer dans le détail de chaque journée de notre pèlerinage au cours des prochaines semaines, une dernière information pour ceux ou celles qui voudraient entreprendre ce Chemin. J’avais choisi de porter mes chaussures de randonnée de montagne, que j’ai déjà portées au cours de plusieurs trekkings. Et bien, j’ai réalisé que ce n’était probablement pas le meilleur choix car ici on ne marche pas dans la montagne, dans les cailloux, etc. mais bien sur du plat, souvent du bitume et il fait parfois très chaud. Le choix de chaussures de marche plus souples et qui respirent mieux, comme celles de Diane, aurait été surement plus judicieux. J’ai terminé avec 3 ampoules et je ne suis pas certaines que j’aurais pu aller plus loin car je commençais vraiment à souffrir des pieds à l'arrivée.  

 

Une autre chose à considérer : comme dirait mon ami Louis (qui a fait le Chemin quelques semaines avant nous), on ne fait pas le Chemin pour maigrir mais plutôt il faut maigrir pour faire le Chemin. En d’autres termes, mieux vaut être en forme et entraîné avant d’entreprendre une longue randonnée comme celle-ci car même si on marche sur du plat, elle présente de nombreux défis. Pour ma part, bien que j’ai dû brûler de nombreuses calories et que j’ai transpiré autant que lors de mes cours de Bikram Yoga, je n’ai certainement pas maigri car je n’ai pas arrêté de manger toute la journée. J’avais tout le temps faim et c'est probablement parce que mon corps réclamait pour maintenir mon niveau d’énergie.

 

En terminant, je vous présente toutes les municipalités que nous avons traversées. À vous de trouver ou se cache Gaspard!

2012 Trek P00d

Partager cet article
Repost0

commentaires