Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réjanne globetrotteuse
  • Réjanne globetrotteuse
  • : Venez découvrir ma passion et la réalisation de mes rêves: voyager un an en Asie ainsi que mes autres découvertes, telles que trekking et pèlerinage. Parcours, carnets de route, impressions, photos, conseils...
  • Contact

Recherche

16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 02:56

Moment de repos propice à la reflexionLa période d'arrêt que je m'accorde me porte à l'observation et à la réflexion. Avec un peu de recul, plusieurs images et impressions se forment dans dans mon esprit à propos des 6 pays que j'ai visités et de ses sociétés si variées. Peut-être que ce ne sont que des clichés, car parfois je n'ai passé là que quelques jours comme en Thaïlande ou au Japon, mais ce qu'il me reste c'est ce qui m'a le plus touché.  Chaque voyageur vit sa propre expérience et réagit différement à chaque interaction.

Au cours d'échanges avec d'autres voyageurs, je me suis aperçue qu'après avoir visité les mêmes lieux, nos opinions divergeaient. Ce qui avait fasciné l'un ne représentait qu'un faible ou moyen intérêt pour un autre car nous sommes tous mûs par différentes motivations. C'est pourquoi, ce que j'écris n'engage que moi et si vous voyagez dans l'un de ces pays, vous pouvez avoir une toute autre opinion que celle dont je vous fais part.
 

Je me suis toujours demandée pourquoi, alors qu'on prepare un voyage, et avant même de visiter un pays, on a déjà une attirance ou non pour celui-ci. Non seulement on a une opinion sur ce pays, normal... car ce peut être le fruit de notre recherche et de notre connaissance, mais nous avons aussi un sentiment pour ce pays. Avant de partir, quand je pensais entre autres à la Chine, au Laos ou au Cambodge, une petite flamme s'allumait en moi. En bref, je ne sais pas si c'est parceque j'étais déjà attirée par ces pays que je les aime aujourd'hui plus que les autres ou bien si c'est mon intuition qui me disait quels pays me conviendraient le mieux.
 
J'ai passé seulement 12 jours au Japon mais il m'est apparu comme le plus civilisé, discipliné et hospitalier de tous. Il y a une telle densité de population et pourtant l'ordre semble régner de partout. Leur code de conduite, pour l'occidentale que je suis, m'a impressioné et en même temps parfois un peu agaçé. Combien de fois dois-je me courber pour saluer l'hôte de la maison au moment du départ? Comment puis-je remercier pour tous ces gestes d'attention et ces petits cadeaux qui me sont offerts?... Le Japon c'est bien sur la modernité mais aussi la tradition millénaire qui se cotoîent constamment. Ce sont des quantités de petites choses qui m'ont fasciné, comme tous ces petits plats qui nous sont servis à table.
 
Pour décrire la Chine j'utiliserais le mot GRANDIOSE. Une immensité ou l'on trouve non pas une société mais une multitude de sociétés contrastées et colorées dont je n'ai vu qu'une petite partie en 9 semaines et demie. J'ai rencontré des gens curieux d'en apprendre plus sur le monde occidental, des gens orgueilleux et passionnés. Mais ici quand on veut quelque chose cela devient vite Free For All, l'anarchie et c'est à celui qui parlera ou jouera des coudes le plus fort!!!  Je ne sais pas s'il existe un peuple plus travaillant que les Chinois. Ils semblent pouvoir travailler jour et nuit! Leurs échaffaudages en bambou sont spectaculaires. Par contre, côté créativité ils ont encore des efforts à faire car ils semblent manquer d'inspiration et se copier les uns les autres.

On trouve aussi une communauté chinoise dans tous les pays voisins. Au Laos, je continue d'en apprendre sur les Chinois avec Bing Zhong et avec l'équipe de travailleurs chinois qu'il a engagée. Le futur Sakura Bar est la plus rapide des constructions de Vang Vieng. J'admire et respecte beaucoup la societé chinoise et ce pays qui, j'en suis convaicue, finira par supplanter économiquement les Etats Unis.
 
Le Vietnam est le pays que j'ai le moins aimé à cause des gens, mais je devrais plutôt parler du Vietnam du nord car il semble qu'il y ait une différence marquée entre le nord et le sud. Lassée et stressée d'avoir à me battre tout le temps avec des gens intransigeants qui n'en voulaient qu'à mon porte-monnaie, je n'ai sejourné là que 19 jours et je ne me suis pas rendue jusqu'au sud. La société vietnamienne est en pleine effervescence et très dynamique mais ternie pour le voyageur qui recherche la tranquilité et la paix, par le côté dur, froid (ici on ne sourit pas souvent) et calculateur des gens. Même quand on prend une photo avec un ou des Vietnamiens au loin, on se fait dire "one dollar! one dollar!". J'ai souvent manqué de patience et j'étais tout le temps sur la defensive et méfiante. Bref, ce n'est pas un pays qui me convient! Mais j'ai peut-être commis l'erreur de ne rester que dans des endroits très touristiques. Apres avoir discuté avec certains habitants des pays voisins (Laos, Cambodge), ils ne semblent pas très apprecier les Vietnamiens.

Il y a une chose commune que j'ai observé en Chine et au Vietnam: c'est le travail des femmes. Elles sont toutes petites et menues mais ont une force incroyable. En Chine dans les campagnes, j'ai vu des femmes porter d'énormes chargements de bois sur leur dos. Souvent elles avaient un immense panier en osier dans le dos. Au Vietnam et en particulier à Hanoï, les vendeuses dans la rue transportent de gros chargements de fruits et légumes et autres marchandises accrochés à chaque extremité d'un baton de bois qu'elles portent sur leurs épaules.
 
Au Cambodge j'ai passé 16 jours. Ce n'est pas beaucoup mais le pays est plus petit, ce qui m'a permis de voir quand même pas mal de choses. Ce qui m'a marqué c'est bien sur la misère de beaucoup de gens qui mendient dans la plupart des villes pour de la nourriture et le grand nombre d'amputés. Ce sont aussi tous ces enfants dans les campagnes qui sont presque toujours nus ou à moitie nu. Et malgrè tout, j'ai reçu tellement de sourires et j'ai beaucoup discuté avec des gens attachants et avides d'apprendre.
 
En une semaine en Thaïlande, je n'ai pas vu grand chose mais ce fût agréable de trouver de belles routes, des autobus modernes et des gens vifs et sympathiques qui ont un bon sens des affaires. J'espère avoir le temps de découvrir ce pays un peu plus tard.
 
Pour ce qui est du Laos, j'en ai trop à dire. Cela fera l'objet d'un autre article. Les fêtes du nouvel an laotien se terminent. Cela a été une expérience intéressante mais surtout très arrosée!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Réjanne - dans 2006 Laos
commenter cet article

commentaires