Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réjanne globetrotteuse
  • Réjanne globetrotteuse
  • : Venez découvrir ma passion et la réalisation de mes rêves: voyager un an en Asie ainsi que mes autres découvertes, telles que trekking et pèlerinage. Parcours, carnets de route, impressions, photos, conseils...
  • Contact

Recherche

10 janvier 2006 2 10 /01 /janvier /2006 09:29

Pour le réveillon du jour de l'an, je me suis payée un bon repas dans un restaurant avec musique et chants traditionnels vietnamiens. Cela m'a coûté 116,000 Dg, mon repas le plus cher mais c'était très bon. Vers la fin de la soirée 2 Australiennes et un Anglais m'ont invité à me joindre à eux et nous avons fini la soirée ensemble dans une discothèque pour célébrer la nouvelle année.

Je suis partie de Hué dimanche 1er janvier soir pour retourner à Hanoï lundi matin, encore un trajet de nuit en autobus. Comme à chaque fois au Vietnam, il s'agissait d'une surprise. Cette fois-ci, le Au coeur d'Hanoï, une journée très tranquille!bus n'était pas confortable du tout. La majorité des passagers étaient vietnamiens et seulement quelques touristes. Le bus s'est arrêté à de nombreuses reprises pour prendre ou débarquer des passagers, ce qui veut dire que je n'ai presque pas dormi de la nuit. Ce n'est pas grave car je n'avais rien prévu de spécial une fois arrivée à Hanoi, si ce n'est aller à l'ambassade du Laos pour demander un visa.

J'avais réservé une chambre d'hôtel via mon hôtel à Hué: le Nam Phong Hotel à 6$ la chambre. Quand j'arrive à 6h15 du matin, il y a une moto-taxi qui brandit une pancarte avec le nom de l'hôtel. Donc, j'embarque avec lui pour me rendre compte en arrivant qu'ils n'ont aucune réservation pour moi (j'ai donc donné 5,000 Dg pour le coup de fil pour rien) et pour m'apercevoir qu'il y a un autre Nam Phong Hotel: ici ils copient tout même les noms d'hôtel et de restaurant. Quand j'arrive à l'autre hôtel, non seulement ils n'ont pas ma réservation mais les chambres sont à 12$ minimum. Je retourne donc au 1er Nam Phong Hotel et je prends la chambre avec balcon et grande fenêtre donnant sur la rue. Au départ le prix est de 8$ et il me la laisse pour $7. 

J'ai retrouvé mon ami Bing Zhong à Hanoï. Après avoir passé plus d'une semaine dans cette ville, je me retrouve maintenant assez bien dans tout ce dédale de rues et ruelles. J'ai trouvé quelques endroits qui me plaisent particulièrement, comme ce petit restaurant à côté de la cathédrale ou je prends mon petit déjeuner: tartines avec du beurre et de la confiture et un excellent café au lait. Cela m'aura pris tout ce temps pour me sentir bien à Hanoï et pour ne plus être dérangée par le bruit, la circulation et les gens.

Sur le bateau à Halong BayVendredi, nous partons pour Halong Bay: 2 jours en bateau avec une nuit sur le bateau. Nous n'étions pas assez habillés et n'avions pas prévu que la température chuterait autant. On a donc eu un peu froid pendant ces 2 jours. Une fois encore, il était difficile de comprendre l'organisation de l'excursion. De nombreux touristes font la même excursion et tout le monde paye un prix différent. Cela nous a coûté $26 tout compris. Halong bay c'est ce que j'ai vu de plus beau au Vietnam. Je suis restée émerveillée par toutes ces montagnes qui surgissent de partout et qui nous entourent alors que nous naviguons dans la baie. Je ne croyais pas qu'il y en avait autant. Nous nous arrêtons pour visiter une grotte, puis jusqu'à une île ou des gens débarquent pour dormir là. Nous avons choisi l'option bateau. Les cabines sont confortables et ont même une salle de bain avec douche.
Halong Bay, classé au patrimoine mondial, c'est de toute beauté!
Le lendemain matin nous repartons et naviguons encore plus de 3 h à travers ce paysage magnifique d'ilots. Le temps est gris comme la veille mais au moins il n'y a pas de brouillard ni de pluie. Malgré le grand nombre de touristes, on en rencontre très peu dans la baie car c'est tellement immense. Il s'agit vraiment d'un site magnifique qui mérite bien sa renommée.

En tout j'aurai passé 19 jours au Vietnam dont 10 à Hanoi. Il me reste la partie sud à visiter. J'y retournerai probablement plus tard bien que globalement je sois un peu déçue par ce pays. Je n'ai pas eu une très bonne expérience avec les vietnamiens mais je sais que le fait d'être restée seulement dans les lieux les plus touristiques ne m'a pas aidé. Je n'ai pas vu le vrai Vietnam ou plutôt j'ai vu la partie du Vietnam qui a été "contaminée" par le tourisme. C'est peut-être bon pour leur économie mais c'est beaucoup moins intéressant pour le voyageur indépendant. Je reste avec une impression qu'on ne peut pas faire confiance aux gens et qu'ils sont principalement intéressés par l'argent.Stand de rue à Hanoï, la bouffe la moins chère et souvent meilleure

Dimanche soir, nous avons quitté Hanoï pour nous rendre au Laos. Ce fut mon plus long trajet en autobus: 22h30 en tout. Quel trajet! Un autobus pas confortable du tout, sans air-climatisé contrairement à ce que l’on nous l'avait promis. En route, ils ont chargé l'autobus de marchandises. On s'est retrouvé avec des sacs de riz et légumes dans le couloir. Puis on a pris d'autres passagers. Comme il n'y avait plus de place ils se sont assis sur les sacs. On est resté plus d'1h30 après avoir passé la frontière sans savoir pourquoi et avons encore embarqué 4 passagers. Quel bonheur quand nous sommes enfin arrivés à Vientiane la capitale du Laos à 18h15. Mais pour un coût de $16, cela ne fait vraiment pas cher de l'heure! Quel bonheur aussi d'être au Laos ou les gens sont tellement gentils, ou l'ambiance est tellement différente et ou il fait beau et chaud.

 

Repost 0
Published by Réjanne - dans 2005-06 Vietnam
commenter cet article
31 décembre 2005 6 31 /12 /décembre /2005 04:47
Bonne et heureuse annee 2006 / Happy New Year to all of you


J'ai enfin quitté le stress de la ville de Hanoi pour
Hoi An, une ville plus tranquille en descendant 793 km vers le sud. Ici ce ne sont pas les bruits de klaxon qui me réveillent le matin mais les chants du coq. J'ai fait le trajet de nuit en bus: partie à 19h30 pour arriver à Hué à 9h30 et repartir à 13h30 pour enfin arriver le soir vers 18h, soit 22h30 plus tard! Ce fût un voyage long et fatiguant. Le bus était confortable mais rien à voir avec les bus-couchettes de Chine, seulement des sièges inclinables. Je n'ai presque pas dormi. Quand je suis arrivée il y avait une panne d'électricité générale dans la ville. J'ai trouvé une chambre correcte à 6 US$ la nuit avec un petit balcon. Il fait environ 20 degrés mais c'est très humide et le temps est gris avec quelques averses chaque jour. Pour me remettre de ce long trajet en bus, je me suis payée un massage des pieds et une pédicure pour 50,000 Dg.

J'ai visité la vieille ville dont les maisons datent pour la plupart du XIXe siècle. On peut voir l'influence japonaise, chinoise, française et bien sur vietnamienne. Il y a de nombreux petits temples, un très beau pont couvert japonais... Par contre c'est rempli de touristes, de boutiques, bars et restaurants. On est beaucoup moins harcelé qu'à Hanoï car ici pas besoin de mototaxi, on peut tout visiter à pied.

Je suis allée à My Son voir les vestiges du centre religieux du royaume Champa qui datent du IVe au XIIIe siècle. Ce ne sont que des ruines car il y a eu beaucoup de destructions durant la guerre du Vietnam. C'était intéressant mais rien à voir avec les majestueuses pagodes de Bagan en Birmanie. De plus, on a eu une belle averse une fois sur le site. Pour le retour, j'avais pris l'option bateau avec un léger repas servi à bord. Le paysage n'avait rien d'exceptionnel mais j'aime toujours faire un tour en bateau.

Les Vietnamiens sont dans l'ensemble très gentils mais le service est loin d'égaler celui de la Chine. Ici, le client n'est pas roi mais il est à la merci du bon vouloir et de l'humeur du restaurateur ou de l'hôtelier. Je crois aussi que c'est un peu à la tête du client car j'ai constaté que certaines personnes n'avaient parfois pas un aussi bon service sans raison apparente. Tout se négocie aussi car je paye 6$ pour la chambre alors que d'autres payent $8. Pour le tour à My Son j'ai payé $4 alors que d'autres ont payé $5. Par contre je me suis fait avoir pour mon billet d'autobus de retour à Hanoi: 14$ alors que j'aurais pu payer 11$. Bien entendu les prix sont très raisonnables. On peut manger pour moins de $1 dans la rue ou pour 3$ dans un restaurant plus luxueux. La cuisine est excellente mais les assiettes ne sont pas copieuses comme en Chine. Jusqu'a présent je me suis régalée avec le poisson et les crevettes ainsi que les nems.

Jeudi, j'ai quitté Hoi An pour aller à Hué. Nous n'avions fait que quelques kilomètres en bus quand celui-ci s'est arrêté au milieu de la chaussée. Quand j'ai vu notre chauffeur débarquer, prendre sa trousse à outils et se diriger vers l'arrière du bus, j'ai compris que nous avions un problème mécanique. J'avais une envie de pipi et je suis allée à la station de gaz voisine. En quelques minutes, notre chaumerffeur-mécanicien avait démonté une 20aine de morceaux, tous étalés par terre. C'était plutôt mauvais signe. Pourquoi s'être arrêté au beau milieu de la chaussée en gênant tout le trafic alors qu'il y avait plein d'espace à la station de gaz? C'est une question qui est restée sans réponse. Grâce à la magie du téléphone cellulaire, notre chauffeur-mécanicien a pu obtenir des morceaux de rechange livrés par un gars sur son scooter. Il est allé à un stand un peu plus loin pour ajuster ses morceaux. Finalement, 45 minutes plus tard, il n'y avait plus une pièce par terre, tout était remonté et le moteur ronflait. Tout le monde est remonté à bord et nous sommes repartis sans jamais avoir aucune explication du chauffeur-mécanicien ni de son assistant. Je suis impressionnée par l'habileté des Vietnamiens et par le calme qu'ils semblent garder en toute occasion. Ils semblent être de bons travaillants. Je tire mon chapeau à notre chauffeur-mécanicien qui malgré nos 45 min. perdues a réussi à rattraper ce retard en dépassant tout le monde sur la route et nous sommes arrivés à l'heure prévue à Hué, c'est à dire 17h30!

Vendredi, c'est encore la grisaille et le crachin à Hué. J'ai changé d'hôtel ce matin car hier ils m'avaient promis que j'aurais encore une chambre à $5 le lendemain et finalement ce n'était plus la même histoire le matin. Comme il y a beaucoup d'hôtels vides, j'en ai trouvé un avec un personnel absolument charmant pour $5. Je peux aussi regarder la TV en anglais et même en français avec TV5 mais j'entends la radio en même temps. C'est bizarre. Je vais donc passer le réveillon du nouvel an ici. Rien de prévu pour l'instant.

Aujourd'hui vendredi c'est le dernier jour de l'année. Encore ce temps humide et cette fois-ci avec un peu de pluie tout au long de la journée. On finit par s'habituer. J'avais pris le Dragon boat tour pour la journée. Nous étions 7 sur le bateau à moteur. Il y avait plusieurs arrêts de prévus sur la Parfume river: la Thien Mu Pagoda, et plusieurs tombes d'empereurs. J'en ai visité 2: celle de Tu Duc qui a régné de 1848 a 1883 et ma préférée: celle de Minh Mang qui a régné de 1820 a 1840. Il y avait peu de monde et l'ambiance était paisible. Les portes, les escaliers, les temples, les dragons, les tombes, tout cela dans un cadre de lacs artificiels, de brume et de végétation crée une belle atmosphère. 

Il y a un des sites que j'ai décidé de ne pas visiter. J'ai pris un café en attendant les autres, mon 1er depuis 1 semaine car le dernier m'avait rendu malade. Ils sont tellement forts même en rajoutant de l'eau chaude. Cela m'a permis de faire la connaissance d'une vieille dame vietnamienne de 85 ans qui parlait très bien le français. Elle était charmante et toute contente de converser en français. Elle m'a raconté qu'elle s’était mariée à un Français et qu'il avait été tué en 1954 durant la guerre. Elle s'est donc retrouvée veuve avec 2 enfants et a perdu tous ses papiers et photos lors d'inondations en 1958. Je lui ai demandé si elle avait pu bénéficier de l'aide et de l'argent du gouvernement français. Elle m'a répondu qu'elle n'avait jamais rien eu. Maintenant elle vend des cartes postales pour se faire un peu d'argent. Son histoire m'a beaucoup touché. C'est une des rares personnes que j'ai rencontré qui parle encore le français au Vietnam. Nous avons mangé sur le bateau: riz, haricots verts, germes de soja et chou. L'excursion ne coûtait que $1,5 mais bien sur il faut ajouter les extras: entrées aux différents sites, les boissons sur le bateau et tout ce qu'ils essaient de nous vendre en plus: vêtements, souvenirs et cartes postales.

Repost 0
Published by Réjanne - dans 2005-06 Vietnam
commenter cet article
25 décembre 2005 7 25 /12 /décembre /2005 00:24

JOYEUX  NOEL A TOUS ! MERRY CHRISTMAS !

  Même à distance avec le zoom, j'ai eu droit à '1 DOLLAR, PLEASE 1$' pour la photo!

J'ai donc quitté la Chine mercredi après avoir passé ma dernière journée à Nanning. Pour cette dernière journée je me suis payée la traite: un sundae aux ananas de chez McDonald’s! J'avais pris une chambre dans un bel hôtel avec chauffage, salle de bain avec eau chaude 24h. Mon dernier repas ne m'a vraiment pas coûté cher: 3 RMB (moins de 50 cents) pour un plat de riz et légumes. J'ai pris l'autobus mercredi à 7h30 et je suis arrivée à Hanoï vers 16h30 (17h30 heure de Chine). Le repas était même compris dans le prix et j'en ai profité pour changer les derniers RMB qui me restaient: 1100 RMB contre plus de 2 millions de Dong! 

A Hanoï on peut voir tout de suite l'influence française: j'ai retrouvé certains accents sur le clavier de l'ordinateur! En fait, l'influence française se fait sentir à bien des niveaux: architecture, enseignes et menu en français (mais pas grand monde qui parle notre langue), cafés de style français, certains vieux Vietnamiens portent le béret et surtout au niveau culinaire. J'aime beaucoup la cuisine chinoise mais quel plaisir de pouvoir me payer un vrai croissant et un pain au chocolat qui goûtaient aussi bon et même meilleur qu'en France. Je les ai dégustés dehors assise sur un banc au bord du lac sous les chauds rayons du soleil car ici il fait beau et très doux: 19 degrés. Plus besoin de chauffage la nuit, juste une petite veste le soir. Il y a un très grand nombre de cafés qui servent de très bons cafés mais un peu fort à mon goût pour seulement 6000 Dg. Je n'ai pas encore trouvé de bonne cuisine vietnamienne mais par contre les restaurants sont très nombreux. Il s'agit de bien choisir.

Jeudi, j'ai passé la journée à me balader dans la vieille ville.  Il y a de nombreuses rues spécialisées dans différents commerces: vêtements, chaussures, ferronnerie, fleurs, cafés, décorations de toutes sortes (Noël entre autres)... Les gens sont dans l’ensemble charmants et très serviables comme au Youth Hotel ou j'ai pris une chambre avec salle de bain et eau chaude mais seulement durant quelques minutes car la tank d'eau chaude n'est pas assez grande. Cela me coûte 6 US$ par nuit. 

Ici c'est beaucoup plus bruyant qu'en Chine et comme les rues sont très étroites, il y a de l'animation de 7h30 jusqu'au soir. Il y a un brouhaha incessant surtout vers 17h30, heure de pointe, à en donner mal à la tête. Je m'aperçois que j'avais déjà pris quelques habitudes en Chine et maintenant je dois trouver de nouveaux repères car même s'il s'agit d'un pays voisin, le Vietnam est bien différent. 
Scène de rue à Hanoï

Tout d'abord j'ai été un peu étourdie en arrivant dans le vieux Hanoï par la quantité de mobylettes et le bruit des klaxons. Ici ce ne sont pas les vélos ni les autos qui dominent mais bien la mobylette qui règne en maître dans les rues et aussi sur les trottoirs. Après avoir traversé les rues un peu stressée par ce traffic infernal, j'ai compris qu'il ne fallait pas essayer de traverser la rue en une ou deux étapes mais en se concentrant sur une mobylette à la fois et en avançant tranquillement à pas d’escargot pour se faufiler entre chaque engin. Après ma première journée de marche dans la vieille ville, je me sens déjà presque une experte. Tout s'apprend.

J'ai visité plusieurs temples et pagodes et une maison-musée. Je suis allée faire un tour du côté du Mausolée de Ho Chi Minh mais cela ne m'intéresse pas vraiment de le visiter. De toute façon il était fermé pour la journée ainsi que les musées alentours. Je n'ai pas vraiment le goût non plus de visiter des musées. J'ai pris une mototaxi pour visiter plusieurs endroits pour 60,000 Dg. Je pense que c'était un peu cher mais je ne suis pas certaine jusqu'à combien j'aurais pu négocier. 

Samedi, j'avais besoin de m'échapper de la ville et j'ai pris une excursion organisée à la Parfume Pagoda à 2 hres de bus d'ici. On a pris un bateau à rames pendant 1 hre à travers de beaux paysages de montagnes karstiques. C'était très paisible et relaxant car aucun bruit de moteur, seulement la nature. Nous étions 14 touristes, des Australiens pour la plupart. Ensuite nous avons marché dans la montagne pour arriver à la pagode qui se trouve être une grotte ou les Vietnamiens viennent prier pour avoir plus d'argent. Il parait que durant le Nouvel An Vietnamien, il y a foule et des bouchons sur la rivière. Quand nous y étions, c'était plutôt tranquille et très plaisant. Pour revenir on a repris le bateau. 

Je ne sais pas si c'était parce que c'était le réveillon de Noël ou parce que c'est toujours ainsi le samedi soir, mais il y avait foule dans les rues et toujours ces infernales mobylettes. Il y avait des décorations de Noël et aussi des vendeurs de bonnet de Noël dans la rue mais je ne me sentais pas vraiment dans l'état d'esprit des fêtes. Je me suis quand même payée un bon souper dans un bar-restaurant: rouleaux de printemps aux légumes et poisson cuit à la vapeur avec légumes et riz ainsi qu'une bière d'Hanoi le tout pour 60,000 Dg (3,77 US$). Ici ils présentent les assiettes avec de belles décorations mais je trouve la cuisine assez moyenne. Peut-être que c'est parce que j'ai été seulement dans des restaurants pour touristes.

C'est ma dernière journée à Hanoï mais je vais revenir dans environ 2 semaines. Je prends le bus ce soir pour Hoi An.

Repost 0
Published by Réjanne - dans 2005-06 Vietnam
commenter cet article