Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réjanne globetrotteuse
  • Réjanne globetrotteuse
  • : Venez découvrir ma passion et la réalisation de mes rêves: voyager un an en Asie ainsi que mes autres découvertes, telles que trekking et pèlerinage. Parcours, carnets de route, impressions, photos, conseils...
  • Contact

Recherche

4 mai 2006 4 04 /05 /mai /2006 02:05
En 2 étapes, cela fait maintenant plus de 3 mois que je passe au Laos. On pourrait penser que je commence à bien connaître le pays et surtout les gens mais pas du tout. J'ai encore bien du mal à les cerner et à comprendre la mentalité laotienne. Une chose est sure: ils sont très differents des occidentaux et du reste de l'Asie. Le pays est encore extrêmement pauvre et peu développé et je comprends de plus en plus pourquoi...
 Dans les environs de Vang Vieng
Au Laos et plus particulièrement dans le village de Vang Vieng, je vis une expérience vraiment intéressante que je n'avais absolument pas planifiée avant de partir. Me voici participant à la création d'un bar!  Et ça y est, le bar est ouvert depuis le 28 avril! Quel travail et quelle organisation! Cela a demandé beaucoup d'énergie et encore plus depuis qu'il est ouvert car je donne un coup de main pour les 2 premières semaines. Pas plus, car je ne me vois pas faire cela pour plus longtemps et surtout, je veux reprendre le voyage! 
 Juste avant l'ouverture...
Le chef chinois Xiao Yang et l'une des serveuses dans l'attente des 1ers clients
Me voici en poste pour une longue journée
Le résultat est très réussi par rapport à tout ce que l'on trouve à VangVieng et d'ailleurs tous les habitants du village ont été très surpris par la rapidité à laquelle les travaux ont été complétés. On a commencé avec un terrain vide ou il a fallu tout installer y compris l'électricité et l'eau. Cela aura pris un mois et demi en tout. Bien entendu, il y a eu toutes sortes d'embûches et d'imprévus mais en bout de ligne, le résultat est concluant.
 La soirée tant attendue: l'ouverture du Sakura Bar de Vang Vieng
Apres 2 mois à VangVieng, je finis par connaître de plus en plus de monde et je suis surprise de voir le nombre d'étrangers qui ont des commerces ici. On trouve un peu toutes sortes de nationalités: Anglais, Américain, Belge, Tunisien, Chinois, Français... Les voisins et habitants du village sont souvent venus observer durant les travaux et aussi après l'ouverture. Ils étaient curieux et intéressés car le Sakura Café est complètement différent des autres restaurants de Vang Vieng. Les commentaires ont été très positifs jusqu'à présent. La plupart des places ont des coussins ou les touristes (backpackers) peuvent s'avachir et regarder la TV durant des heures! Au Sakura Café, ils peuvent aussi regarder la TV à l'arrière du restaurant, écouter de la musique, boire du vrai bon café (la machine à café Expresso a été achetée en Chine mais fabriquée en Allemagne) et manger de l'excellente cuisine occidentale préparée par un chef chinois. Dans l'ensemble la bouffe est bien meilleure qu'ailleurs.
 Préparation du petit-déjeuner
Et voilà le résultat! Pour les nostaliques du déjeuner à l'américaine ou à l'anglaise
À VangVieng on ne trouve pas de filtres à café. Quelqu'un m'a dit qu'ils utilisaient des chaussettes! On ne trouve pas non plus de torchon à vaisselle! Même pour la nourriture, il est difficile de s'approvisionner. Il y a bien un marché local ou l'on peut acheter des légumes. Mais au Laos, ils ne semblent pas cultiver de légumes en grande quantité! Seulement pour les touristes car cela ne fait pas partie de l'alimentation des Laotiens de manger des carottes ou des pommes de terre. Ils utilisent des algues de la rivière, diverses plantes que l'on trouve à l'état naturel et cultivent quelques salades, onions... qu'ils font pousser dans de petits bacs de bois pour leur consommation personnelle. Pour ce qui est de la viande, il n'y a pas d'élevage de porcs ni de poulets. Les poulets laotiens sont tout petits avec pratiquement pas de viande et ils se promènent partout, parfois même dans les restaurants. Au début, je m'inquiétais un peu à propos de la grippe aviaire mais maintenant j'ai cessé de m'en faire car les poulets font partie du décor! Même les cochons sont plutôt maigres. Je ne sais pas ce qu'ils mangent car ici on ne cultive pas de maïs. Bref, si on veut de la bonne viande, il faut la faire venir de Vientiane et bien souvent de la Thailande ou de la Chine, comme par exemple pour les poulets et les oeufs. C'est la même chose pour le fromage, les yogourts... Comme le Laos n'a que quelques millions d'habitants, on peut comprendre qu'ils n'ont pas besoin de production agricole intensive mais quand même, je me demande pourquoi ils ne s'intéressent pas plus au développement de leur pays. Pour eux, acheter en Thaïlande est tout à fait normal.
 
Une autre chose que j'ai constatée, c'est que la majorité des Laotiens veulent avoir de l'argent mais ne sont pas intéressés à faire des affaires et surtout pas intéressés à travailler trop fort ni même à apprendre l'anglais. Ils se contentent de peu et veulent d'abord s'amuser. Ici pas de stress! Tout se fait à un rythme très lent et dans la bonne humeur. Il est aussi difficile de trouver des employés car la plupart ne sont pas tellement motivés à travailler. Ils vont donc travailler pour une courte période et ensuite s'arrêter plusieurs mois ou changer de job. Souvent, ils quittent leur emploi sans même avertir, pour toutes sortes de raisons: par suceptibilité, pour rester dans leur famille, parce qu'ils veulent une augmentation ou tout simplement pour faire une pause... J'ai aussi entendu beaucoup d'histoires sur des employés qui ne sont pas fiables et qui emportent toutes sortes de choses dans leur famille, de la nourriture mais aussi des ustenciles... C'est tout simplement fascinant d'apprendre à connaître ce peuple mais ce n'est pas l'idéal pour celui qui veut faire des affaires.
 
 Au Laos, on dirait qu'ils ont pris l'habitude de vivre en assistés, de l'aide internationale. Ils ne semblent pas vraiment vouloir du développement économique. Dans VangVieng, il y a la route qui mène au sud à Vientiane et au nord à  Luang Prabang. Il y a l'ancien aéroport militaire qui est maintenant l'endroit d'ou partent les VIP bus et, dans le village, il y a la rue principale parallèle à la route qui doit faire environ 2 kms. Elle est en construction depuis le mois de février. Ils ont commencé par les canalisations et ce n'est toujours pas fini. On mange de la poussière tous les jours. J'ai demandé quand cela serait terminé et on m'a répondu : probablement l'année prochaine. Voila juste un exemple de l'efficacité laotienne!
 
Bref, tout ces exemples peuvent vous faire penser que c'est plutôt le chaos ici, mais non. Dans l'ensemble, tout le monde arrive à se débrouiller. Je fais du café laotien avec un linge blanc en guise de filtre. Quand on ne trouve pas de boeuf pendant 2 jours au marché, on fait des lasagnes au porc et des hamburgers au poulet. Quand on n'a pas acheté assez de glace à l'unique "fabrique de glace" du village, on va en chercher au bar d'en face. Quand on a une panne d'électricité (au moins 1 fois par semaine), on ne fait plus de milk shake et on alume les bougies... Tout le monde dépanne tout le monde. L'ambiance est bonne.

Malgré tout ce que j'ai pu écrire, ne vous méprenez pas, j'aime beaucoup les Laotiens. Ce sont des gens tellement gentils. La femme du propriétaire du terrain par exemple est adorable. De temps en temps, elle nous fait goûter à des aliments laotiens, nous apporte des fleurs... Les gens savent profiter de la vie et de chaque occasion pour faire la fête. Le nouvel An Laotien en a été un bel exemple. La fête a duré presque 1 semaine. Tout le monde s'arrosait dans la rue et la BeerLao coulait à flôts.
 
Maintenant la saison des pluies a commencé. Il fait extrêment chaud durant la journée et cela se termine presque tous les jours par un orage et de fortes pluies. Je commence à penser à la suite de mon voyage car le temps passe trop vite à mon goût. J'ai été à Vientiane pour avoir mon visa pour l'Inde. Je vais d'abord aller en Thaïlande d'ici 2 semaines. Je pense aussi aller au Népal. Cela dependra de la situation politique là-bas. C'est la même chose pour le Sri Lanka. Je ne suis plus trop sure d'y aller après les récents évènements. Mais je voudrais aussi aller au Tibet. J'ai donc encore beaucoup d'endroits à visiter durant les 4 prochains mois.
Repost 0
Published by Réjanne - dans 2006 Laos
commenter cet article
16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 02:56

Moment de repos propice à la reflexionLa période d'arrêt que je m'accorde me porte à l'observation et à la réflexion. Avec un peu de recul, plusieurs images et impressions se forment dans dans mon esprit à propos des 6 pays que j'ai visités et de ses sociétés si variées. Peut-être que ce ne sont que des clichés, car parfois je n'ai passé là que quelques jours comme en Thaïlande ou au Japon, mais ce qu'il me reste c'est ce qui m'a le plus touché.  Chaque voyageur vit sa propre expérience et réagit différement à chaque interaction.

Au cours d'échanges avec d'autres voyageurs, je me suis aperçue qu'après avoir visité les mêmes lieux, nos opinions divergeaient. Ce qui avait fasciné l'un ne représentait qu'un faible ou moyen intérêt pour un autre car nous sommes tous mûs par différentes motivations. C'est pourquoi, ce que j'écris n'engage que moi et si vous voyagez dans l'un de ces pays, vous pouvez avoir une toute autre opinion que celle dont je vous fais part.
 

Je me suis toujours demandée pourquoi, alors qu'on prepare un voyage, et avant même de visiter un pays, on a déjà une attirance ou non pour celui-ci. Non seulement on a une opinion sur ce pays, normal... car ce peut être le fruit de notre recherche et de notre connaissance, mais nous avons aussi un sentiment pour ce pays. Avant de partir, quand je pensais entre autres à la Chine, au Laos ou au Cambodge, une petite flamme s'allumait en moi. En bref, je ne sais pas si c'est parceque j'étais déjà attirée par ces pays que je les aime aujourd'hui plus que les autres ou bien si c'est mon intuition qui me disait quels pays me conviendraient le mieux.
 
J'ai passé seulement 12 jours au Japon mais il m'est apparu comme le plus civilisé, discipliné et hospitalier de tous. Il y a une telle densité de population et pourtant l'ordre semble régner de partout. Leur code de conduite, pour l'occidentale que je suis, m'a impressioné et en même temps parfois un peu agaçé. Combien de fois dois-je me courber pour saluer l'hôte de la maison au moment du départ? Comment puis-je remercier pour tous ces gestes d'attention et ces petits cadeaux qui me sont offerts?... Le Japon c'est bien sur la modernité mais aussi la tradition millénaire qui se cotoîent constamment. Ce sont des quantités de petites choses qui m'ont fasciné, comme tous ces petits plats qui nous sont servis à table.
 
Pour décrire la Chine j'utiliserais le mot GRANDIOSE. Une immensité ou l'on trouve non pas une société mais une multitude de sociétés contrastées et colorées dont je n'ai vu qu'une petite partie en 9 semaines et demie. J'ai rencontré des gens curieux d'en apprendre plus sur le monde occidental, des gens orgueilleux et passionnés. Mais ici quand on veut quelque chose cela devient vite Free For All, l'anarchie et c'est à celui qui parlera ou jouera des coudes le plus fort!!!  Je ne sais pas s'il existe un peuple plus travaillant que les Chinois. Ils semblent pouvoir travailler jour et nuit! Leurs échaffaudages en bambou sont spectaculaires. Par contre, côté créativité ils ont encore des efforts à faire car ils semblent manquer d'inspiration et se copier les uns les autres.

On trouve aussi une communauté chinoise dans tous les pays voisins. Au Laos, je continue d'en apprendre sur les Chinois avec Bing Zhong et avec l'équipe de travailleurs chinois qu'il a engagée. Le futur Sakura Bar est la plus rapide des constructions de Vang Vieng. J'admire et respecte beaucoup la societé chinoise et ce pays qui, j'en suis convaicue, finira par supplanter économiquement les Etats Unis.
 
Le Vietnam est le pays que j'ai le moins aimé à cause des gens, mais je devrais plutôt parler du Vietnam du nord car il semble qu'il y ait une différence marquée entre le nord et le sud. Lassée et stressée d'avoir à me battre tout le temps avec des gens intransigeants qui n'en voulaient qu'à mon porte-monnaie, je n'ai sejourné là que 19 jours et je ne me suis pas rendue jusqu'au sud. La société vietnamienne est en pleine effervescence et très dynamique mais ternie pour le voyageur qui recherche la tranquilité et la paix, par le côté dur, froid (ici on ne sourit pas souvent) et calculateur des gens. Même quand on prend une photo avec un ou des Vietnamiens au loin, on se fait dire "one dollar! one dollar!". J'ai souvent manqué de patience et j'étais tout le temps sur la defensive et méfiante. Bref, ce n'est pas un pays qui me convient! Mais j'ai peut-être commis l'erreur de ne rester que dans des endroits très touristiques. Apres avoir discuté avec certains habitants des pays voisins (Laos, Cambodge), ils ne semblent pas très apprecier les Vietnamiens.

Il y a une chose commune que j'ai observé en Chine et au Vietnam: c'est le travail des femmes. Elles sont toutes petites et menues mais ont une force incroyable. En Chine dans les campagnes, j'ai vu des femmes porter d'énormes chargements de bois sur leur dos. Souvent elles avaient un immense panier en osier dans le dos. Au Vietnam et en particulier à Hanoï, les vendeuses dans la rue transportent de gros chargements de fruits et légumes et autres marchandises accrochés à chaque extremité d'un baton de bois qu'elles portent sur leurs épaules.
 
Au Cambodge j'ai passé 16 jours. Ce n'est pas beaucoup mais le pays est plus petit, ce qui m'a permis de voir quand même pas mal de choses. Ce qui m'a marqué c'est bien sur la misère de beaucoup de gens qui mendient dans la plupart des villes pour de la nourriture et le grand nombre d'amputés. Ce sont aussi tous ces enfants dans les campagnes qui sont presque toujours nus ou à moitie nu. Et malgrè tout, j'ai reçu tellement de sourires et j'ai beaucoup discuté avec des gens attachants et avides d'apprendre.
 
En une semaine en Thaïlande, je n'ai pas vu grand chose mais ce fût agréable de trouver de belles routes, des autobus modernes et des gens vifs et sympathiques qui ont un bon sens des affaires. J'espère avoir le temps de découvrir ce pays un peu plus tard.
 
Pour ce qui est du Laos, j'en ai trop à dire. Cela fera l'objet d'un autre article. Les fêtes du nouvel an laotien se terminent. Cela a été une expérience intéressante mais surtout très arrosée!!!
Repost 0
Published by Réjanne - dans 2006 Laos
commenter cet article
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 06:10

Jeudi 30 mars 2005

C'est finalement à Vang Vieng que Bing Zhong a decidé d'ouvrir un restaurant-bar car après de nombreuses démarches à Luang Prabang, cela s'est avéré trop compliqué. Me voici servant d'interprète Français-Anglais pour mon ami Chinois pour négocier la location d'une maisonIl avait trouvé une vieille maison en bois et voulait la transformer un peu; mais selon leurs règlements, de simples petits travaux impliquent qu'il faut pratiquement rebâtir la maison au complet selon les standards de la Maison du Patrimoine, tout cela aux frais du locataire. Meme si le bail de location était pour 10 ans, un tel investissement n'en valait pas la peine!

A Vang Vieng pas de problème. On peut faire tout ce que l'on veut en matière de construction. Il y a d'ailleurs des Guest Houses de très mauvais goût mais dans l'ensemble l'endroit est charmant, dans un cadre enchanteur avec des montagnes que je ne me lasse pas d'admirer. Par contre, après 2 semaines, je commence à bien connaître la ville, ou plutôt le village car ici il n'y a pas grand chose. Tout tourne autour du tourisme: restaurants, quelques bars, des cafés Internet à 200 kips la minute qui marchent souvent au ralenti. Mais si on veut quelque chose de précis, c'est parfois impossible à trouver: pas de journaux ou magazines, seulement un endroit ou ils font du vrai bon café Latte!... Ça c'est le Sakura Bar avant la construction...En pleine discussion avec le proprio du terrain

Les travaux ont commencé et cela avance bien. Il a loué un terrain vide et construit le bar-restaurant en bois avec un toit en bambou de style Laotien. Côté travail, les Laotiens ne sont pas très rapides. Il a donc aussi fait appel à une equipe d'ouvriers chinois. Les Loatiens sont en train de finir le toit. Pour les Laotiens ce qui compte c'est de prendre plaisir à travaillerMais il y a toujours toutes sortes d'imprévus et d'occasions de ne pas travailler comme par exemple hier. Dans le calendrier bouddhiste, il y a 2 jours durant lesquels ils ne peuvent pas faire de gros travaux: le jour de la pleine lune et 15 jours plus tard. Il paraît que cela porte malheur et qu'il pourrait leur arriver quelque chose s'ils travaillaient ce jour-là. Dans la campagne, comme ici, tout le monde respecte cette coutume et les ouvriers chinois qui ont voulu travailler, se sont fait dire d'arrêter car les anciens ne seraient pas contents. C'est moi qui ai écrit Sakura Café sur le tronc d'arbre!

Tout le centre du village est en chantier car ils sont en train de faire des canalisations mais hier c'était le calme plat. J'en apprends tous les jours sur la vie au Laos. Bien sur il y a toujours la barrière de la langue et en étant étranger, ils s'imaginent qu'on est très riche. Les prix sont donc toujours gonflés et dès qu'il y a un moindre petit changement, cela se chiffre en $$. Même le propriétaire du terrain l'a arnaqué alors qu'il était sensé l'aider pour acheter du materiel. Il s'est certainement pris une bonne commission au passage, mais c'est un peu normal dans un pays comme le Laos. Par contre je ne comprends pas ce qu'il fait pour vivre. Il ne semble pas travailler et a une femme et 3 enfants.

Depuis que je suis à Vang Vieng, on a eu 3 orages dont un vraiment spectaculaire. C'etait un vrai feu d'artifice dans le ciel avec un vent très violent et beaucoup de pluie. Pourtant la saison des pluies ne commence qu'à partir de mai. Sinon la temperature est extrêmement chaude sauf aujourd'hui ou le temps est resté gris et frais après la pluie de cette nuit. J'apprécie ce changement car durant le jour je deviens aussi paresseuse que les Laotiens et je transpire même à ne rien faire. Je travaille en ce moment sur le menu du bar. Le futur voisin de Singapour qui tient un café Internet a mis un PC à ma disposition.

Dommage qu'il y ait autant de chlore dans la piscine. Mon maillot est sorti tout décoloré du bainEn fin de journée, on va souvent se baigner dans la rivière et on vient tout juste de découvrir une piscine dans un grand hôtel qui vient d'ouvrir ou l'on peut se baigner pour 1,50$. Je vais sûrement l'essayer demain. On peut aussi se baigner au lagon qui se trouve à côté d'une des nombreuses grottes des environs.

Une autre alternative: se baigner dans cette eau couleur lagonIl y a un endroit à l'entrée d'une autre grotte ou on peut aussi se baigner mais l'eau est profonde et il fait sombre à l'interieur. Les loisirs tournent donc autour de la baignade. On a aussi trouvé une place ou on pouvait jouer au ping-pong le soir, à la centrale de l'eau.

J'ai l'intention de rester encore ici quelques temps, jusqu'à la fin des travaux et l'ouverture du bar-restaurant.

Nat., j'ai lu ton commentaire a propos de ton futur voyage en Asie. Je t'ai repondu dans la section commentaire

Repost 0
Published by Réjanne - dans 2006 Laos
commenter cet article
7 mars 2006 2 07 /03 /mars /2006 00:52
 
J'ai décidé de retourner au Laos ou plus exactement à Luang Prabang et de faire une halte dans mon voyage.
 
Mardi 28 février, je me suis dirigée vers la frontière laotienne à Chiang Khong ou j'ai passé la nuit dans une guest house pas terrible mais c'était inclus dans le billet acheté à Chiang Mai. Le lendemain à 9 h, on nous a emmené en pick-up jusqu'au bateau pour traverser le Mekong. Une fois de l'autre côté à Huay Xai, après avoir passé le bureau d'immigration, un autre pick-up nous attendait pour nous emmener au bateau.
2 jours en bateau assis sur un banc en bois dur, très dur.... c'est un peu long
J'ai choisi cet itinéraire car je voulais faire ce trajet de 2 jours sur le Mekong en bateau. Nous étions pas mal tassés à bord et assis sur des sièges en bois pendant plus de 8 hres la 1ère journée et 7 hres la 2ème, mais l'ambiance était bonne à bord car de nombreux passagers achetaient et buvaient des bouteilles de Beer Lao et le paysage était superbe. On s'est arrêté au village de Pak Beng pour passer la nuit. 
 Bien contente d'arriver au village et de pouvoir me dégourdir les jambes
La 2e journée la temperature a chuté et j'ai eu froid tout le long. Il y avait aussi beaucoup plus de courant sur le fleuve. On commençait tous a avoir hâte d'arriver. Durant ce trajet, nous avons rencontré tres peu de gens, vu seulement quelques villages. Le reste c'était seulement de la forêt et des montagnes avec de beaux rochers et des plages de sable, une magnifique région restée presque à l'état naturel car il y a quand même des coupes de bois par endroits.
 Quelle joie d'arriver à Luang Prabang!
J'étais bien contente quand j'ai apercu les premières maisons de Luang Prabang. Cela m'a fait drôle et plaisir à la fois de retrouver un endroit qui m'est un peu familier car c'est la 1ère fois en 5 mois que je retourne dans un lieu que j'ai déjà visité. Je vais passer quelques temps à Luang Prabang avec Bing Zhong car il voudrait ouvrir un bar-restaurant ici et je vais lui donner un coup de main. Mais faire des affaires au Laos et tout particulièrement à Luang Prabang semble extrêmement compliqué car il s'agit d'une ville classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO, ce qui implique de nombreux règlements à respecter en matière de construction. 
 
En 5 mois de voyage, j'ai visité 6 pays et parcouru de nombreux kilometres. A presque mi-parcours je vais donc faire une halte de quelques jours ou quelques semaines. Je pense que c'est un très bon moment et très bel endroit pour cela. Etant donné que je fais cette halte dans mon voyage, je vais donc aussi faire une pause dans mon récit. Je vous redonnerai des nouvelles quand je serai prête à repartir.   
  
Repost 0
Published by Réjanne - dans 2006 Laos
commenter cet article
9 février 2006 4 09 /02 /février /2006 08:15

Je n'arrive pas à me mettre à jour. Cela fait maintenant depuis lundi que je suis au Cambodge et je suis encore en train de vous raconter le Laos. Demain je vais à Phnom Penh et je vais prendre un peu plus de temps pour écrire, mais en attendant voici la suite de mon séjour au Laos.

En visitant Tat Lo et les 3 villages avec le guide, je me suis rendue compte à quel point il y a de la pauvreté au Laos. Ce n'est peut-être pas la famine, mais les enfants de ces villages ne semblaient pas très bien nourris. Ils avaient de gros ventres. Les gens  vivent dans des maisons surélevées en bois avec des murs tressés en feuilles de palmier. Les maisons sont disposées en cercle avec au milieu l'endroit ou ils se retrouvent pour les fêtes.

Ferry pour aller à ChampassakJe suis ensuite retournée à Paksé pour chercher mon passeport et mon visa pour le Cambodge. Mes nouveaux compagnons de voyage eux sont allés directement vers les 4000 îles ou plus exactement sur Don Det. Je les ai rejoints le lendemain. Il s'agit d'une île qui se trouve au milieu du Mékong. Il n'y a pas d'électricité, seulement par génératrice quelques heures le soir. Pour dormir, le confort est minimum: essentiellement des bungalows qui se trouvent le long du Mékong. Il y a des toilettes communes à l'arrière ainsi qu'une douche avec eau froide. C'est un endroit très paisible, propice au repos. J'ai donc passé 2 jours à relaxer et ne rien faire, si ce n'est me balancer dans le hamac sur la galerie de mon bungalow. J'ai aussi loué une bicyclette pour 2 jours et ai visité l'île ainsi qu'une très belle cascade pas très loin.Coucher de soleil sur le Mekong

Chaque soir j'ai admiré le coucher de soleil sur le Mékong et un matin seulement le lever de soleil à 6h30. Tous les soirs je retrouvais mes compagnons de voyage pour souper dans un restaurant tenu par un Belge et sa femme laotienne. Je me suis régalée avec les patates pilées, pas très Laotien comme plat mais bon, j'en avais très envie et elles étaient succulentes.  

Sur l'île, les jeunes enfants se promenaient nus ou à moitie nus. Chaque famille a un ou deux cochons attachés après une corde proche de la maison. Ils ont aussi des poules et des coqs qui se promènent partout et qui m'ont réveillé chaque matin. C'était l'endroit idéal pour prendre le temps de faire une halte de quelques jours, ce que la plupart des touristes font d'ailleurs quand ils arrivent là. On peut aussi se baigner dans le Mékong car il y a une petite plage mais cela ne me tentait pas vraiment car l'eau doit être polluée. Par contre l'eau des douches doit aussi provenir du Mékong, alors c'est probablement pas si pire!...

J'ai fait une excursion d'une demi-journée pour aller voir les dauphins d'eau douce. Ils sont une espèce menacée. Il n'en reste que très peu dans le Mékong. J'ai pu en observer 3. Ensuite nous sommes allés voir d'autres chutes et rapides beaucoup plus impressionnantes sur le Mékong. Je crois que c'est le plus beau paysage que j'ai vu au Laos. 

En conclusion, le Laos est vraiment un pays formidable. Plus on va vers le sud, plus le rythme de vie semble se ralentir et il ne faut pas être trop pressé surtout dans les restaurants. Ils cuisinent un plat à la fois. J'ai parfois attendu près d'une heure pour avoir un plat de légumes avec du riz et j'étais la seule cliente! Mais cela fait partie du charme du pays car les gens sont adorables. Ici aussi on peut voir que les français ont aussi laissé leur marque: on trouve du pain baguette un peu partout, ainsi que du café et à ma grande surprise, ils jouent même à la pétanque!  Dans l'ensemble les paysages ne sont pas spectaculaires. Il n'y a pas de plage puisqu'aucun accès à la mer mais le Mékong est là et la plupart des endroits que j'ai visités se situaient le long de ce gigantesque fleuve.

Repost 0
Published by Réjanne - dans 2006 Laos
commenter cet article
7 février 2006 2 07 /02 /février /2006 08:44

Le temps passe vite, déjà plus de 4 mois de voyage se sont écoulés. Je n'ai pas écris depuis plusieurs semaines car j'ai eu très peu accès à internet dans le sud du Laos ou bien à un prix très élevé. J'ai quitté le Laos hier et je suis maintenant au CAMBODGE. Mais avant de vous parler de mon expérience au Cambodge, voici un bref résumé de ces dernières semaines.

J'aurai passé environ une semaine à Luang Prabang, un peu plus que j'avais prévu mais Bing Zhong veut ouvrir un bar-restaurant-guesthouse là. J'ai donc visité avec lui plusieurs maisons à louer. On a rencontré des  Laotiens qui souvent parlaient français et aussi des Chinois installés là depuis plusieurs années qui vont l'aider. J'ai vraiment aimé cette ville qui a beaucoup de charme. Ensuite nous sommes retournés à Vientiane pour 2 jours. Le voyage en bus de nuit a été un peu difficile. On devait avoir un VIP bus mais ils vendent plus de billets qu’il n’y a de sièges disponibles dans le bus et le VIP bus était déjà plein quand on est arrivé. On a donc du se contenter de sièges à l'arrière du bus local avec des passagers assis dans le couloir et une fenêtre qui s'ouvrait tout le temps. Comme cela brassait beaucoup en arrière je n'ai réussi à m'endormir qu'au moment de l'arrivée.

J'ai quitté Bing Zhong à Vientiane. Il s'envolait pour Kunming et moi j'ai pris un autre bus local pour Tha Kaek. Finalement je n'aurai jamais essayé les VIP bus qui en fait ne sont pas guère mieux que les bus locaux.
 

 

Bus VIP, bus local, seule différence: le chargement et le nombre d'arrêts

J'avais choisi Tha Kaek pour faire de la randonnée dans les alentours mais il n'y avait pas d'autres touristes intéressés alors j'ai laissé tomber l'idée. La plupart louent des mobylettes et partent 2 ou 3 jours voir des grottes, cascades et villages. Je n'ai jamais conduit de mobylette et n'ai pas l'intention de commencer au Laos dans des chemins de terre!  J'ai loué une bicyclette à la place pour 2 jours et je me suis baladée dans les environs. Il n'y avait rien de spécial à voir si ce n'est observer la vie locale d'une petite ville du Laos. Plus on va vers le sud, plus le rythme de vie semble lent. J'ai pris un verre dans un bar Laotien avec la musique à fond. Au Laos ils aiment écouter de la musique, surtout de la musique pop Thaïlandaise et avec le volume au maximum. Un groupe de jeunes étudiants Laotiens m'ont invité à me joindre à leur table. L'un d'entre parlait un peu anglais.

Ensuite je suis allée à Paksé, une ville étape avec beaucoup de touristes pour visiter plusieurs lieux intéressants dans les environs. J'en ai profité pour faire toutes mes démarches habituelles: banque, poste, internet...et visa pour le Cambodge. Je me suis aussi payée un excellent massage à 3,5$ pour 1 heure. C'était le meilleur massage que j'ai eu depuis que je voyage. Je suis sortie de là vraiment très détendue.Cascade de Tat Lo

 

Un de mes coups de cœur au Laos est Tat Lo, à 86 kms de Paksé. C'est un petit village juste à côté d'une cascade. Le paysage n'a rien d'extraordinaire mais c'est le calme qui y règne et l'ambiancee aussi qui font le charme de l'endroit. J'ai passé 2 nuits dans l'un des bungalows du village. J'ai rencontré plusieurs filles voyageant seules et nous nous retrouvions pour manger ensemble. J'ai visité quelques villages extrêmement pauvres avec un guide local. Les enfants courent à moitie nu. Certains villageois fument de la marijuana dans leur pipe de bambou. Le village est en rond et tous ses habitants semblent amorphes. On se sent un peu voyeur en rentrant dans ces villages reculés mais les enfants nous accueillent toujours avec un grand sourire et nous crient "SAABADI" (bonjour en Laotien). Ils sont  les seuls à montrer un peu de dynamisme.

Le lendemain, je suis allée faire une ballade d'1 h 15 à dos d’éléphant. J'ai vraiment aimé cette expérience. Quel animal gigantesque et à la fois tellement délicat avec ses énormes pattes. On a traversé la rivière 2 fois et nous nous sommes baladés à travers ce qu'il reste de la forêt.

La suite demain....

Repost 0
Published by Réjanne - dans 2006 Laos
commenter cet article
16 janvier 2006 1 16 /01 /janvier /2006 09:14
Nous avons passé 4 jours dans Vientiane, capitale du Laos, qui ressemble plutôt à une petite ville de province, tellement c'est tranquille par rapport au Vietnam, mais il faut savoir que le Laos est très peu peuplé comparativement au reste de l'Asie du Sud-est. Ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre, bien au contraire. J'apprécie cette ambiance. Il y a très peu de mobylettes, pas de bruit de klaxon et seulement un petit nombre de véhicules plus luxueux. Il y a beaucoup d'étrangers qui vivent ici et entre autres des Français. C'est surprenant de voir tous ces restaurants français et aussi des boulangeries. Une fois de plus je me régale avec les croissants et pains au chocolat que je fais découvrir à mon ami Bing Zhong. On trouve aussi de l'excellent café.
A Vientiane, l'un des nombreux moines avec qui j'ai discuté durant mon séjour au Laos

La ville est donc plutôt tranquille et tout peut se visiter à pieds. Il y a bien des tuk-tuks qui nous proposent de nous emmener mais ils ne sont pas insistants comme au Vietnam. Je suis allée me faire coiffer dans un salon tenu par une Malgache qui parlait bien entendu très bien le français. Avec Bing Zhong on à un peu parlé avec une femme sympathique qui parlait français et Chinois et il se trouve que c'était la femme de l'ambassadeur de France. C'est la plus grosse ambassade ici mais il n'y a pas d'ambassade du Canada. 

Les couchers de soleil sur le Mékong sont absolument superbes. On peut prendre un verre dehors tout en admirant ce magnifique spectacle. Le ciel est bleu et dégagé tous les jours.
 Rue poussiéreuse de VangVieng

Vendredi, nous sommes partis pour Vang Vieng,  5h d'autobus dont une partie à travers les montagnes. Changement de décor: c'est une petite ville tranquille pour routards essentiellement. Les quelques rues poussiéreuses sont remplies de Guest Houses et de restaurants dans de vieilles bicoques en bois qui ressemblent souvent plus à des cabanes. On trouve même des Happy pizzas et happy drinks sur les menus: c'est à dire avec de la marijuana. Il a fallu que je lise le Lonely Planet pour comprendre cela! Pour dormir ce n'est vraiment pas cher: seulement 4$ pour une belle chambre avec air climatisé (pas besoin en ce moment), ventilateur, salle de bain avec eau chaude.

Avec la chaleur, c'est un vrai plaisir de se baigner dans la rivière Nam Song

En fait il n'y a pas grand chose à faire là, si ce n'est relaxer, manger, boire... Il ya plein de huttes le long de la rivière ou l'on peut s'assoir, boire, lire ou faire la sieste et bien sur admirer le paysage de montagnes karstiques. Le coucher de soleil était là aussi magnifique. Le soir c'était la pleine lune. Je me sens comme en vacances.

J'en ai profité pour me faire faire un massage Lao pour 3$ l'heure. Le lendemain j'avais les épaules endolories mais j'ai trouvé cela assez efficace pour enlever les tensions dues au voyage et surtout aux longs trajets en autobus. On a aussi fait la descente de la rivière en tube: 3h30 à se laisser glisser sur l'eau mais souvent il n'y avait pas de courant donc on faisait du sur-place. On pouvait faire plusieurs escales et il était possible de plonger en se balançant après un élastique. Bref, on a passé 2 jours là. Bien que c'était loin d'être un coin authentique du Laos, j'ai bien aimé me retrouver dans cette ambiance.

Les moines dans la rue principale de Luang Prabang
Le trajet pour Luang Prabang était plus long: partis à 9h en minibus on est arrivé vers 16h mais notre chauffeur n'était vraiment pas pressé et il s'est arrêté plusieurs fois. La route était assez bonne mais très sinueuse car à travers une région de montagnes. Luang Prabang est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. L'architecture des maisons est très belle avec l'influence de l'époque coloniale française.
Un des nombreux temples de Luang Prabang

Mais ce qui me plaît avant tout, ce sont les temples bouddhistes que l'on trouve un peu partout. Ils sont richement décorés avec beaucoup de doré et de mosaïques. Le bouddhisme est très pratiqué ici et il y a de nombreux moines et novices. Ils sont extrêmement accueillants et toujours prêts à nous parler. Vers 17h, on peut écouter les prières des moines. L'ambiance est calme et paisible. On ne se sent pas sollicité comme au Vietnam. 

Se promener au Night Market est un vrai plaisir. On peut regarder les tissus, écharpes en soie, lampes en papier... sans être constamment interpelés. Il y a aussi des vendeurs de légumes un peu plus loin sur le bord du Mekong éclairés seulement par des bougies. Comme vous pouvez l'imaginer l'ambiance est vraiment spéciale ici. Je ne m'en lasse pas. Et surtout j'apprécie la gentillesse des Laotiens.

Au fait, j'ai ajouté quelques photos du Vietnam et du Laos. Malheureusement le système est tellement lent que je n'ai pas eu le temps d'en copier plus. Je vais essayer d'en ajouter d'autres dans les prochains jours. Ce sont les photos prises par Bing Zhong.

Repost 0
Published by Réjanne - dans 2006 Laos
commenter cet article