Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réjanne globetrotteuse
  • Réjanne globetrotteuse
  • : Venez découvrir ma passion et la réalisation de mes rêves: voyager un an en Asie ainsi que mes autres découvertes, telles que trekking et pèlerinage. Parcours, carnets de route, impressions, photos, conseils...
  • Contact

Recherche

11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 20:17

3trekDay7 03DamienUn peu plus d'un mois s'est écoulé depuis la fin de ce premier voyage d'aventure que j'ai organisé en Inde et l'heure du bilan est arrivé. J'avais demandé avant de vous quitter à Shimla à chacun, chacune de me faire parvenir une de vos photos qui représente ce qui vous a le plus marqué ou le plus plu dans ce séjour en Inde accompagné de votre commentaire que je pourrais publier sur mon blog.

Merci Bernadette, Maite, Marie-José, Louise, Daniel et Damien d'avoir accepté de vous plier au jeu. Je partage donc les commentaires et photos reçues:

  *************

Impressions de Damien sur le séjour en Inde en septembre 2011

''Le début de ce voyage très en contact avec une famille de la région de Manali m’a permis d’apprécier l’hospitalité telle que nous l’avions ressenti  lors de notre premier voyage en 1976. Bien sur la modernité a changé les conditions matérielles mais l’accueil est resté le même, spontané et chaleureux. Notre présence pendant le festival fut aussi un moment fort pour s’imprégner de la culture locale.

 

La région visitée étant très différente, la population, les modes de vie, l’habitat, les traditions culinaires plus influencées par le Tibet furent une découverte très enrichissante me rappelant le Népal.

 

Le trek de 7 jours dans les montagnes fut pour moi le point fort de ce voyage.  Je craignais d’éprouver quelques difficultés mais je me suis senti capable de continuer encore quelques jours et gravir quelques sommets. Il a manqué une tente pour prendre les repas et surtout permettre au groupe d’échanger sur la journée au lieu de se réfugier dans sa tente pour se protéger du froid.

Damien Hampta

J’espérais une faune sauvage plus riche. La présence de troupeaux de moutons et chèvres  et les conditions de vie des bergers ne manquèrent pas de m’amener à des comparaisons avec le milieu dans lequel j’ai évolué durant ma vie professionnelle, l’élevage du Mérinos d’Arles en PACA.

 

Damien sheeps

Le reste du voyage fut aussi très riche en découvertes,  axées sur les aspects architecturaux des temples et la vie monastique, mais n’étant pas très religieux une certaine lassitude se manifesta en moi. La variété des paysages et les haltes dans les villages ont contribué à rendre le périple sur les routes sinueuses et parfois même dangereuses vivants. Le côté  rustique  de l’hébergement et la frugalité de certains repas végétariens ont ajouté une touche routard qui ne me dérange pas. J’ai même perdu  4 kg que je m’efforce de ne pas reprendre…dur dur.

 

Je conseillerais volontiers  à des amis de réaliser ce type de découverte."

 

*****************

 

"First and foremost, it was because of your support and encouragement that I took the trip, even though I had so many concerns. The trip was a very satisfying travel experience, and also a huge personal growth experience for me, so I am very appreciative of everything that you did.

 

Moon by Mountain by Monestary (at Tabo). I like this photo because it reminds me to look at the sky and appreciate." Louise Tabo moon

Louise

 ***************

 

"Difficile de choisir une photo qui résumerait mon expérience indienne, la photo d'un moment qui m'aurait particulièrement marqué. J'ai beau les regarder, toutes me rappellent de très beaux et bons moments.

 

Maite medicine man

J'ai quand même fini par choisir cette photo prise par Marie-José (dans cette position, il était délicat d'attraper mon appareil ...). Vous pensiez tous que j'allais parler de médecine indienne? Et bien c'est le cas !! J'ai eu le « privilège » de tester deux techniques : la première avec Devi et son cocktail eau bouillante salée (très efficace) et la seconde à Nako avec 5 petits paquets pleins d'une poudre verdâtre (beurk !). Tout cela paraît à première vue désuet et d'un autre temps. La première j'étais très sceptique. Aujourd'hui mon docteur et mon kiné confirment que c'est au moins aussi efficace que nos belles méthodes occidentales !!

 

Au-delà de cela, ce qui m'a le plus touché, ce sont les gens, leur gentillesse, leur accueil, leur fierté, les égards qu'ils ont eu pour nous tous. Ce sont ces rencontres qui m'ont enrichies, qui m'ont touchées profondément et qui ont fait de ce séjour un voyage vraiment exceptionnel. Un grand « shukriyaa » donc à Mehru et aux siens qui nous ont accueillis chez eux comme des membres de la famille ; à Devi, Tashi, Shyam, Stich et Wiki qui nous ont guidés et accompagnés ; et à tous ceux que nous avons croisé, du guide improvisé dans le temple jaïn au dernier chauffeur de taxi à Delhi, sans oublier l'amie de Mehru à Chango.

 

Avant de partir, j'ai beaucoup hésité à cause de la durée du séjour, de la destination : 3 semaines en groupe et puis toutes les images et les préjugés que l'on a de l'Inde. Aujourd'hui je ne regrette absolument rien, si ce n'est peut-être quelques jours de plus !! En tout cas, une chose est certaine, je reviendrai en Inde !

 

On m'avait promis un voyage à part, plein d'inattendus, qui bouleverse les sens. Promesse tenue !!

 

Un grand merci enfin à tous les 6 pour ces trois semaines inoubliables et au plaisir de se retrouver en France, au Canada, en Inde ou ailleurs."

Maite


 *****************

Namaste

 "Je  t'envoie une photo avec un commentaire (sentiment !!!), comme tu nous l'avais gentiment demandé.

 Cette photo représente la fascination et l'apaisement que j'ai ressenti  lors de ce voyage inoubliable en Inde  avec le groupe et toute l'équipe formidable.

Berdnadette Chandra Tal

Ces journées extraordinaires au cœur d'une nature superbe, m'as permis de découvrir la faune et la flore ainsi que les traditions indiennes."

 Bernadette


 ******************

 "Pour le blog si tu veux ce qui m’a vraiment marqué : ce n'est pas une légende, les singes font vraiment partie de l'Inde. Quelle surprise au petit matin à Shimla nous avons eu droit à la danse des macaques :  déplacement de balcons en balcons avec vols à l'étalage."

 

MJ Le pouvoir

Marie-José (le POUVOIR)

 ****************

 "Après trois semaines passées en Inde et avoir vu une partie de Dehli, parcouru la campagne jusqu'à Manali pour faire l'ascension du Hampta pass et terminer sur les pistes himalayennes jusqu'à Shimla il est difficile de ne retenir qu'une seule photo pour indiquer ce qui nous a le plus marqué.

 

En effet, outre les paysages himalayens, il y a la gentillesse des indiens, leur disponibilité, mais également la misère et les conditions de travail de nombreuses personnes.

 

Pour ne pas 'tricher' avec les photos que j'ai prises, je retiendrai la caravane qui nous a accompagné pendant une semaine avec la photo prise au col de Hampta.

 

Daniel Hampta pass

J'aurai pu retenir également une famille dans un commerce de Shimla ou celle qui s'est fait photographier chez Amar à Kumazen. Daniel Montage

Du fait que j'ai filmé une partie du séjour, je suis obligé de choisir parmi les photos que j'ai et je n'en ai aucune sur les 'véhicules à 2 ou 3 roues'."

 

Daniel


**********

J'aurais aimé choisir une photo de Hampta Pass et pouvoir dire c'est l'ascension du col durant le trek qui m'a le plus marqué, mais comme vous le savez et à ma grande déception je n'ai pas vu Hampta car j'étais trop malade et ai du rebrousser chemin. J'ai appris une leçon dans ce séjour: l'aventure c'est avant tout l'imprévu et il faut être prêt à faire face à toutes les situations. Et des imprévus, nous en avons eu plusieurs autres... mais mon bilan... c'est que ce fût une aventure extraordinaire et j'ai eu la chance de la vivre avec un groupe formidable. 


Rejanne Chandra

J'ai quand même choisi une photo du trek que j'ai prise vers la fin, alors que nous marchions le long de rivière Chandra. Pour moi, elle représente tout ce que la nature a de plus beau à nous offrir: l'eau, la terre, l'air mais aussi le feu car c'est le soleil qui nous offrait une telle  luminosité et ces couleurs incroyables.  Les couleurs de l'Inde me fascinent et en marchant dans ce grand espace himalayen, jamais je ne me lasse de regarder le bleu azur du ciel, les pastels et jeux d'ombre de la montagne ainsi que la rivière bleue ou verte qui sillonne devant moi.


Je pense déjà au prochain voyage, au prochain trek que j'aimerais organiser là-bas. Je vous tiens au courant ou bien faites-moi signe si vous êtes intéressé(e)s...


Réjanne

 
Repost 0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 17:47

Il manquait 2 chapitres pour clore le récit de voyage en Inde de l'automne dernier: celui-ci relate le reste de mon séjour avec ma belle-famille dans le village de Goshal et un autre à suivre sur mes 2 derniers jours à Delhi. Je me suis laissée rattraper par le rythme de ma vie canadienne et n'avais pas encore trouvé le temps de résumer ces quelques jours que j'ai passés après le trek et le circuit avec le groupe.

J'ai donc quitté Shimla le soir du 6 octobre 2011, 8h30 de bus de nuit pour me rendre jusqu'à Manali. Après le 1er arrêt pour souper dans un dhaba, le film qui jouait à tue tête s'est arrêté et j'ai pu somnoler un peu. La route est assez bonne. Malgré tout, on doit rouler une moyenne de 30 km à l'heure en raison des nombreux virages.

2011-Inde-Manali 5968

J'ai donc passé ces dernières journées avec Mehru, sa femme Nisha et leurs jumeaux Shivum et Siya. J'ai aussi passé du temps avec Leila la mère d'Ashu et sa soeur Koshalia qui habitent dans l'ancienne maison. À cause de la barrière de la langue, nous sommes un peu limitées dans nos communications. Pourtant je me sens vraiment bien en leur compagnie.

four-Goshal- Mehru's house-Rejanne with sister- and mother-Le matin, alors que la maisonnée de Mehru est encore à moitié endormie, j'aime aller faire un tour là-bas en traversant le village avec mon pot à lait pour rammener le lait fraîchement trait de Kali, la vache de la maison. Je me sens privilégiée de partager ces instants de vie quotidienne à la campagne qui doivent correspondre à ce que mes grands-parents ont connu dans leur jeunesse: une vie simple, ou les valeurs de la famille sont primordiales. C'est une micro-société dans laquelle on peut encore vivre en étant auto-suffisant car tout ou presque est produit localement mais ce modèle de société est menaçé de disparaître dans cette région himalayenne.

2011-Inde-Manali 6046

Je constate en parlant avec Ashu et Mehru ainsi qu'en observant la jeune génération, qu'ils ne veulent plus vivre comme leurs parents. Ils ont été habitué dès leur jeune âge à une vie facile et la société de consommation est en train de faire son chemin: la plupart ont un téléphone cellulaire, la télé avec écran plat, accès à internet, à des ordinateurs. Les voitures se font de plus en plus nombreuses et la consommation d'alcohol est elle aussi grandissante. Bref, l'envie de s'habiller, de vivre comme en occident remplace peu à peu les traditions.

91Goshal08

91Goshal05Avec Koshalia et sa mère, je peux encore observer et vivre ces traditions en péril. La vache Kali qui vit au rez-de-chaussée de la maison est une source de richesse. Elle fournit le lait pour toute la famille. Koshalia fait elle-même le beurre et le ghee indispensable à la diète indienne. Le fumier produit par Kali est aussi la source principale d'engrai pour la culture locale. C'est la saison de la récolte du maïs qu'elles font pousser dans les vergers. Un matin, j'ai aidé sa mère pour l'épluchette. Ensuite elles font sécher les épis au sol ou sur le toit de la maison. Puis Mehru et sa mère vont battre à l'aide d'un grand bâton les épis placés dans de grands sacs de jutte. La majeure partie de ces grains vont servir à nourrir Kali durant l'hiver mais le maïs est aussi une source alimentaire pour la famille. 

91Goshal06

91Goshal12Koshalia et sa mère cultivent leurs légumes et légumineuses et en vendent aussi parfois. Autrefois dans le village tout était produit localement. Maintenant ils ont abandonné la culture du riz. Ils consomment de moins en moins de maïs. Il ne reste plus de bergers à Goshal et la viande d'agneau, de poulet ou de chèvre est achetée en ville. Les enfants mangent beaucoup trop de sucrerie. On voit des gens avec de l'embonpoint à cause de leur diète trop sucrée et trop grasse mais aussi parcequ'ils font de moins en moins d'exercice. La majorité gagne leur vie facilement avec les touristes et ils délaissent donc les activités agricoles, choissant parfois de vendre un lopin de terre en échange d'argent facile car le boum immobilier est aussi fulgurant. J'espère que tout cela ne se fera pas de façon totalement anarchique sans penser aux conséquences et à la qualité de vie. Pour l'instant, la connection entre les gens du village et la nature est très forte. Il semble y avoir un désir de protéger et de respecter l'environnement. Mais avec un développement trop rapide cet équilibre précaire risque de basculer.

91Goshal15

Quand je me promène dans Goshal, j'entends parfois une femme ou un enfant prononcer le nom d'Ashu. Il m'est difficile de dire qui c'est car j'ai été présentée à tellement de personnes, des membres ou des amis de la famille dont je ne comprends pas toujours les liens. Je me mélange et ne reconnais pas qui est qui. Alors pour ne pas les offenser, je souris et salue d'un Namaste ou d'un Hello chaque personne que je croise sur mon chemin.

La tradition veut qu'on salut nos aînés en leur touchant les pieds avec la main droite et qu'ils mettent leurs mains au-dessus de notre tête en signe de bénédiction. La 1ere fois qu'on salut ainsi les membres de notre famille après le mariage, ceux-ci doivent nous donner de l'argent en retour. Comme c'était la 1ere fois que je retournais à Goshal depuis mon mariage avec Ashu, j'ai donc eu droit à de nombreux billets! J'étais tout d'abord gênée d'accepter ces Roupies car je sais qu'ils en ont plus besoin que moi mais refuser aurait certainement été un afront. Puis, je me suis rendue compte qu'ils m'offraient cet argent avec leur coeur, et leur immense sourire me montrait à quel point ils étaient contents de perpétrer cette jolie tradition.

2011-Inde-Manali 5942

J'ai eu de nombreuses autres occasions de m'aperçevoir à quel point je suis bien acceptée et accueillie par ma belle-famille. J'ai été invitée par les soeurs et les tantes et j'ai eu droit à de vrais festins. Le petit-déjeuner de crêpes au sirop d'érable ainsi que le souper de fettuccini à la tomate et aux champignons que je leur ai préparés me semblent assez banales à côté de tout ce qu'ils/elles ont fait pour moi.

95Jagatsuk04

92Kullu02

Le cousin Nishu nous a conduit Koshalia et moi jusqu'à Kullu pour Dusshera. Il s'agit du plus gros festival de la région. On célèbre le triomphe des dieux sur le mal, la victoire de Rama sur Ravana. Les habitants des villages environnants transportent à pied les statues de leurs Dieux locaux pour cette occasion. Une longue procession a lieu la première journée ainsi que des danses locales et des concerts chaque jour. La dernière journée on brûle l'effigie de Ravana. Malheureusement j'ai manqué ces célébrations. Les autres journées il s'agit plutôt d'une grande foire ou fête foraine avec des manèges en bois d'une autre époque. Je me suis contentée de regarder la grande roue et le bateau pirate tout en bois sans aucune barre de sécurité! On a fait quelques achats dans cet immense marché. Il y a même un marché aux puces. L'ambiance est sympa. Les jeunes s'affrontent dans des tournois de volley ball ainsi que de khabadi (un jeu sans ballon ou on doit s'attraper).

91Goshal20

J'ai aussi profité de mon séjour à Goshal pour aller voir la construction de notre future maison Bed & Breakfast. Les 4 ouvriers taillaient les pierres et commençaient à bâtir les murs extérieurs. J'ai aussi rencontré l'ingénieur-architecte à qui j'ai expliqué les derniers changements aux plans. Depuis j'attends toujours de recevoir les plans modifiés! La maison sera probablement finie sans ces plans. C'est dur de comprendre comment les gens travaillent en Inde. Notre but c'est toujours de terminer la maison d'ici la fin 2012! Mais c'est difficile de dire avec assurance si ce sera réalisable car nous sommes à la merci de toutes sortes d'imprévus et parceque là-bas ils ne semblent pas connaître les échéanciers.

93Manali03

J'ai rendu visite à Minakshi, la nièce de mon amie et collègue Asha, à Manali dans sa minuscule clinique. Elle est l'unique docteur homéopathique de la ville. Bien que l'Inde soit à la fine pointe de ce type de médecine douce, l'homéopathie reste peu connue et utilisée dans la région de Kullu. Finalement, je n'aurai pas le temps de rendre visite à sa famille à Kalaat ni de me baigner dans les eaux thermales de ce village.

Par contre, pour ma dernière journée, je suis allée prendre un dernier bain dans les sources thermales de Vashisht. J'adore cet endroit et le chemin qu m'y mène à travers les vergers est une sublime ballade. Je pensais qu'en y allant de bonne heure le matin, il y aurait peu de monde mais c'est tout le contraire. Il fallu que je fasse la file d'attente pour avoir accès à un robinet pour me laver les cheveux. Toutes les femmes du village semblaient s'être données rendez-vous à cette heure-là. Puis je me suis baignée dans cette eau légèrement sulfureuse. Après ce bain relaxant, je suis allée prendre un bon petit déjeuner au Rainbow restaurant car je me doute que chez Mehru, ils doivent encore tous être endormis car ils sont allés voir le concert à Kullu la veille. D'ailleurs, s'il y a une chose que je n'ai pas encore compris c'est l'horaire des repas! Il ne semble y avoir aucune règle précise et durant tout mon séjour, nous n'avons jamais pris 2 repas à la même heure. On a parfois sauté le petit-déjeuner pour le remplacer par un déjeuner tardif. En fait, je constate que la règle c'est qu'il n'y a pas de règle.

Le temps a vraiment passé trop vite et je suis triste de partir et quitté ma 2e famille. Mehru, l'étudiant du Canada Upandra ainsi que Shivum m'accompagnent jusqu'à la gare routière d'ou je vais prendre mon bus pour Delhi.

Repost 0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 06:01

J'ai ajouté des photos du trek (de la dernière partie)...

3trekDay5 03 MaiteLouise et moi avons rejoint le groupe à Chotadara en bus local de Manali (départ à 5h) en passant par le col de Rothang à 3978 m. samedi 24 septembre. Cela nous a pris 5h30 pour parcourir ce trajet de montagne dans le froid matinal avec un arrêt pour manger quelque chose dans un dhaba. On a dépassé notre groupe qui marchait sur le chemin juste après Chatru. Ils venaient de partir car les chevaux étaient encore au campement. Ils ont été surpris de nous voir dans le bus et moi j'étais tellement heureuse de les revoir.

 3trekDay5 04 Dan

On a donc attendu à côté de la resthouse l’arrivée de nos trekkeurs. Alors que le 2e et dernier bus de Manali s’arrête, nous voyons débarquer Maite, Bernadette et le cuisinier. Maite s'étant blessée à un pied la veille, elles ont sauté dans le bus quand elles l’ont vu passer. Les autres sont arrivés un peu plus tard. Malheureusement je ne pourrais pas vous raconter en détail les journées de trek pour franchir le col de Hampta jusqu’à cette journée ou nous nous sommes tous retrouvés car je n’y étais pas. Nos trekkeurs semblaient contents mais ont du faire face à toutes sortes d'intempéries dont un peu de neige, de grêle et surtout de la pluie tous les jours en arrivant au campement.

 3trekDay5 20Damien

3trekDay5 19

3trekDay6 18Pour se rendre à Chandra Tal (4270m), le dernier campement nous avons marché 2 jours sur la piste ou ne passent quelques véhicules par jour. Le paysage change et nous surprend toujours avec la vue du pic de Mulkilla (6517 m) et de son glacier ainsi que des montagnes de couleurs très variées. Nous nous arrêtons pour manger notre lunch juste en face du glacier. Nous voyons aussi le glacier de Bara Shigri et de nombreux sommets enneigés dont le nom m’échappe.

3trekDay6 40

L'eau n'est vraiment pas chaude pour faire un brin de toilette et un peu de lavage.

3trekDay6 56

À Batal, on campe toujours au bord de la rivière Chandra et au bord de la route on retrouve 2 dhabas. Marie-José nous offre l'apéro pour son anniversaire.

3trekDay6 79

Et presque tous en profitent pour faire des emplettes: chaussettes ou bonnet.

3trekDay6 65

Une fois de plus notre cuisto s'est démené pour nous préparer un excellent souper!

3trekDay6 68

C'est notre dernière journée de marche: 14 kms pour se rendre jusqu'au lac Chandra Tal à 4270 m d'altitude.

3trekDay7 04Damien

 

3trekDay7 41DamienA Chandra Tal, nous avons passé 2 nuits. Il a fait extrêmement froid et tout était gelé quand on s’est levé le matin. Mais dès les premiers rayons de soleil, c'est un changement radical et on peut enfin se réchauffer.

Durant tout le trek on a eu un chef cuisinier et son assistant extra. Ils nous ont mijoté toutes sortes de petits plats indiens ou occidentaux, un menu qui variait chaque jour, excellent.

3trekDay8 25Le paysage autour du lac est superbe. Les montagnes sont multicolores. Le matin il y avait le reflet des montagnes dans le lac. Plus loin, nous apercevons les pics enneigés. C'est un paysage de rêve.

3trekDay8 60Nous avons maintenant terminé le trek et visitons la région de Spiti en van. Mais ceci fera l'objet d'un prochain article.

3trekDay8 83Pour voir toutes les photos du trek, vous pouvez regarder dans l'album Trekking Inde 2011.

3trekDay8 06

Repost 0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 14:14

Même si je n'ai pas marché cette portion du trek, je ne pouvais pas laisser une page vide sur la partie la plus impressionante mais aussi la plus exigente du trek! Alors que je m'étais très bien préparée physiquement les mois précédents pour cette ascension du col de Hampta, je n'avais pas prévu que ce serait des problèmes de tourista qui allaient m'empêcher de franchir ce col!

 

Alors à défaut d'écriture sur ces 3 journées du trek, ces quelques photos inspirantes prises par nos 5 trekkeurs français: Damien, Daniel, Marie-José, Bernadette et Maite qui ont continué avec Devi Singh le guide, Tashi le cuisinier, Satish (music man) l'aide cuisinier et Shyam le horse man, nous montrent les défis mais aussi les beautés rencontrés par ces randonneurs chevronnés.

3trekd2 07Maite

Dans cette partie du trek, ils quittent progressivement la partie verdoyante et boisée de conifères de la vallée de Hampta pour se retrouver dans un environnement de plus en plus aride ou les rochers remplacent peu à peu les arbres.

3trekd2 07Damien

Nos trekkeurs doivent traverser plusieurs cours d'eau et ce n'est pas toujours facile même s'il s'agit juste de traverser un pont (pas toujours inspirant) ou une rivière glaciale avec de l'eau jusqu'aux genoux!

 

3trekd4 10Damien

 

3trekd4 12Damien

Après la 2e journée, ils campent à la base du col de Hampta à environ 3900 m. d'altitude avec vue sur les cimes enneigées.

 

3trekd3 01Dan

3trekd3 08Maite

 

C'est au cours de la 3e journée qu'ils franchissent le col de Hampta (4270m) d'ou on peut admirer la vue sur la chaîne himalayenne et Mulkilla, les glaciers et les sommets de Deo Tibba (6001m) et Indrasana (6221m).

   

 3trekd3 10Damien

 

3trekd3 10Dan

  Et voilà le col de Hampta:

3trekd3 11Dan

 

3trekd3 13Dan

 

Damien Hampta

Puis, c'est la descente jusqu'au campement de Shaigourou à environ 3750m d'altitude. Habituellement, les conditions climatiques changent de ce côté-ci pour un climat beaucoup plus sec, mais notre groupe a encore eu droit à de la pluie qui a inondé le camp et a nécessité de déplacer les tentes plusieurs fois pour éviter qu'elles soient totalement inondées. 3trekd3 18Dan

 

3trekd3 19Dan

De Shaigourou la descente progressive continue sur une distance d'environ 10 kms jusqu'à Chatru (3360m) qui se situe le long de la piste qui mène à la vallée de Spiti et de l'autre côté au col de Rothang et à Manali.

3trekd4 03Maite

 

3trekd4 04Maite

À Chatru on retrouve un dhaba / tea shop et le groupe s'installe au bord de la rivière pour cette 4e nuit de camping.

Repost 0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 03:01

2zgoshal01 Dan Le trek a pris une autre tournure pour 2 d’entre nous: Louise et moi. Pourtant tout avait si bien commencé.  Après une journée de festival à  Goshal ou nous avons assisté aux danses et écouté la musique locale, nous avons pris notre dernier repas chez Mehru et sa famille.

2agoshal07 Dan

Vers 9 heures du matin, nous étions prêts à partir. Nisha, la femme de Mehru a offert un foulard à chacune d’entre nous et un topi (chapeau typique d’ici) à chacun avant de partir. Marie-José a aussi eu droit à un collier car c’était son anniversaire.

3trek00


3trekD1 01DamienAprès un court trajet en jeep, nous voici au village de Prini, le point de départ du trek. Mehru avait une autre surprise avant notre départ: un gâteau d’anniversaire que Marie-José a coupé avec un couteau musical! 

Finalement nous partons à 10h.

3trekD1 03

 

3trekD1 04Damien

La première journée n’est pas facile pour tout le monde, car nous avons des marches et des marches à grimper pour la plus grande partie du trajet. Le paysage est superbe avec les cimes enneigées au loin.On s’arrête à un Tea shop en chemin.

3trekd1 10

3trekD1 04

Nous suivons aussi une centrale hydro-électrique.  Pour la dernière partie du trajet, après avoir grimpé environ 900 m de dénivelé, c’est beaucoup plus plat et nous arrivons devons un joli torrent que nous traversons sur 2 troncs de bois.

3trekD1 12Damien

Nous arrivons à un campement à 15h et le reste de notre équipe: chevaux et cuisiniers ne sont pas là. Finalement après un bon moment Devi Singh notre guide réalise qu’ils ont pris un autre chemin et ont commencé à installer le campement un peu plus loin.

3trekD1 11Louise

Nous les rejoignons et au lieu d’être entourés de buffles, cette fois ce sont les moutons et les chèvres qui sont nos compagnons. Nous montons les tentes et peu après le souper est prêt: soupe aux champignons, bouillie aux choux-fleurs et patates.

3trekD1 14Louise

Je ne me suis pas sentie bien toute la journée et j'espérais que cela allait aller mieux le lendemain mais j’ai été malade toute la nuit, debout à chaque fois que les chiens du berger aboyaient, j’ai pu admirer les étoiles au moins 6 fois mais j’aurais préféré que cela se passe dans d’autres conditions.

3trekd2 04

Après un petit-déjeuner digne d’un bûcheron: porridge, beans, omelette, toasts et thé, auquel j’ai du mal à toucher à cause des crampes d’estomac, envie de vomir... et mes problèmes intestinaux ne semblent pas s’estomper même après avoir pris une ribambelle de cachets dont plusieurs immodiums ainsi qu’un antibiotique. Je prends donc une décision qui me fend le coeur, celle d’abandonner le trek car je sais que je suis à un point ou je peux encore facilement faire demi-tour.  La station hydro-électrique n’est pas très loin et, de là je pourrais contacter Mehru. L’aide cuisinier peut m’accompagner et transporter mon sac et rejoindre ensuite le groupe. Alors que si je continue et que mon état ne s’améliore pas, je mets en péril le trek pour le groupe au complet.

3trekd2 05

Je dis donc au revoir au groupe et fais demi-tour. Le col de Hampta ne sera pas pour moi cette année. Louise décide de m’accompagner. 

3trekd2 05aLouise

De retour à Goshal dans l’après-midi, je me repose. Ensuite, j'assiste à la dernière partie du festival, celle ou tous les villageois et villageoises célèbrent et dansent ensemble maintenant que leurs invités sont partis. Cette fois les femmes dansent aussi et c’est ma belle-soeur Koshalia qui joint la farandole d’hommes la 1ère, suivie par un grand nombre d’autres femmes. 


Après une journée complète de repos hier, je pensais être suffisamment en forme pour repartir aujourd'hui, car en prenant un bus de Manali à 5h du matin, on peut rejoindre le groupe au jour 4 du trek, c'est-à-dire à Chatru. Mais j'ai recommencé à être malade de plus belle hier soir et dans la nuit. Je me suis réveillée toute à l'envers et trop affaiblie pour penser prendre la route. Me voici donc au régime bouillie de riz avec dhaal et il n'y a rien d'autre que je peux avaler.

Avec Louise nous venons de prendre un bon bains aux sources thermales de Vashisht et je me sens déjà beaucoup mieux. J'espère que nous pourrons enfin prendre le bus pour rejoindre nos compagnons à Chotadara, jour 5 du trek, sinon ce sera après-demain à Batal. :-(

Repost 0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 16:39

Cette année je me lance un nouveau défi mais qui est en lien avec ma passion des voyages. Cela faisait longtemps que l’idée trottait dans ma tête. L’année dernière je n’ai pas fait de grand voyage et je commençais à avoir la bougeotte. Avec mon mari Ashu nous avons démarré notre projet de construction d’une Guesthouse dans son village natal en Inde. Je n’y suis pas retournée depuis 2007 et cela me manquait. J’avais envie de revoir sa famille, son village, et les montagnes himalayennes mais aussi de faire découvrir cette magnifique région à d’autres.

042_goshal.jpgJ’organise donc un séjour en Himachal Pradesh du 16 septembre au 6 octobre 2011. Ces dates sont fixes. C'est une très bonne saison pour faire du trekking et cela coïncide aussi avec le festival annuel très coloré du village où les dieux locaux, la musique, la danse et les tenues traditionnelles seront à l’honneur. Je voulais offrir un circuit qui permette de découvrir plusieurs facettes de cette région en toute simplicité et convivialité, pas d’hôtel de luxe mais un hébergement dans des guesthouses, du camping sauvage, de la nourriture locale essentiellement végétarienne; bref, un séjour varié qui inclut festival, sources thermales, villages, montagnes, lac, trekking, monastères bouddhistes...

Après s’être imprégnés du festival et de la culture locale, la partie la plus exigeante mais aussi la plus gratifiante s’en suit : un trek de 8 jours accompagné d’un guide de montagne, d’un cuisinier et de mulets pour transporter sac, nourriture et équipement de camping. Il s’agit d’un trek de niveau modéré à exigeant, avec une altitude allant jusqu’à 4270m, mais qui offrira des moments inoubliables grâce à la beauté des montagnes de l’Himalaya. L’hébergement se fait dans des tentes (camping sauvage). Il n’est pas nécessaire d’avoir une expérience préalable de trekking mais il est recommandé d’être en bonne condition physique, de se préparer quelques mois à l’avance en faisant de la randonnée pédestre et en pratiquant régulièrement de l’exercice ou activités sportives.

asie7.jpg

La dernière partie du séjour est une découverte culturelle des districts de Spiti et Kinnaur, 7 jours en jeep sur des routes chaotiques de montagne ou l’on visite de magnifiques villages et monastères (gompas) de tradition bouddhiste.

Si vous êtes tenté(e) par le voyage indépendant mais n’êtes pas assez familier(ère) avec l’Asie; si comme moi vous privilégiez l’aventure et le contact avec la population locale; que vous avez envie de bouger, aimer marcher et êtes en forme physiquement pour entreprendre un trek de 8 jours et surtout si vous êtes ouvert(e) d’esprit et aimez découvrir des cultures différentes; alors cette aventure est à votre portée. Nous sommes pour l’instant un groupe de 4 personnes. Est-ce qu’il y aurait 2 ou 3 autres personnes intéressées à se joindre à nous pour 3 semaines d’aventure dans la région himalayenne de l’Inde? 

Contactez-moi si cette aventure vous tente et pour plus d’information.

 

Itinéraire  (quelques variations possibles):

 

Jour 1  Arrivée à Delhi

Jour 2  Delhi – Manali (HP) / Goshal village

Jour 3  Visite de Manali et festival de Goshal

Jour 4  Randonnée à la chute de Jogni & Vashisht hot spring

 

Trek de 8 jours – Hampta & Chandra Tal:

Jour 5              Manali – Sethan / Jagatsukh

Jour 6              Sethan – Juara

Jour 7              Juara – Col de Hampta ((4270m) - Shaigouru

Jour 8              Shaigouru – Chatru (3360m)

Jour 9              Chatru – Chotadara

Jour 10            Chotadara – Batal (3950m)

Jour 11             Batal – Lac de Chandra (4270m)

Jour 12             Chandra tal

 

Tour en jeep - 7 jours:

Jour 13                        Chandra Tal – Batal - Kaza

Jour 14                        Kaza, Ki, Kibber, Dhanka

Jour 15                        Tabo

Jour 16                        Nako

Jour 17                        Kalpa

Jour 18                        Kamru, Sangla, Bhimakali

Jour 19                        Shimla

Jour 20                        Shimla - Chandigarh – Delhi

Jour 21                        Départ de Delhi

Repost 0