Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Réjanne globetrotteuse
  • Réjanne globetrotteuse
  • : Venez découvrir ma passion et la réalisation de mes rêves: voyager un an en Asie ainsi que mes autres découvertes, telles que trekking et pèlerinage. Parcours, carnets de route, impressions, photos, conseils...
  • Contact

Recherche

22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 09:54

Mercredi 6 avril

Nous quittons Dalhousie sous le soleil et en tuktuk jusqu'à Hatton, une belle balade d'environ 1 h.

Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14
Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14

Pour le trajet en train jusqu'à Colombo, nous avions réussi à réserver des sièges en 2e classe la veille. Il s'agit d'un trajet d'environ 5 h. Nous serons presque seuls dans notre compartiment.

Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14
Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14
Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14
Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14
Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14

Nous avons déjà fait la partie du trajet jusqu'à Kandy mais en sens inverse à l'aller. Nous nous inquiétons un peu quand à partir de Kandy, le train part en sens inverse et repasse dans les mêmes gares que nous venons tout juste de voir. Heureusement le contrôleur nous rassure, c'est normal et nous allons bien vers Colombo. Les paysage est toujours aussi beau et intéressant.

Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14
Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14
Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14
Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14

Le contrôleur nous avait dit qu'il nous avertirait ou descendre avant Colombo pour nous rendre à Negombo mais on aperçoit la station et quand on arrive à la porte du train, celui-ci repart déjà. Ashu me propose de sauter en marche mais je refuse de prendre le risque de me blesser stupidement. A ce moment là le contrôleur nous aperçoit et réalisé qu'il nous a oublié. Il fait signe au conducteur d'arrêter le train et nous pouvons alors débarquer.

Jeudi 7 avril

Nous passons notre dernière journée au Sri Lanka à Negombo. Ce sera une journée relax de plage et un peu de magasinage avec un dernier souper de fruits de mer.

Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14
Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14
Retour à la case départ Negombo - Jour 13 & 14

J'ai adoré nos 2 semaines de voyage au Sri Lanka. Cela a passé trop vite et bien entendu nous avons dû faire des choix. Nous n'avons pas visité la partie sud de l'île ni le nord et la côte est.

Il est facile de voyager sur cette île car les distances sont assez courtes et les routes excellentes. Nous avons rencontré en grande majorité des Européens dont plusieurs Français et Anglais qui voyageaient avec de jeunes enfants, mais aucun Canadien et un seul Américain. Cela reste donc un pays à découvrir pour les Nord américains mais vu la distance, je comprends que ce ne soit pas leur destination de choix.

Il est très facile de trouver des hébergements. Nous n'avons jamais fait de réservation et les prix sont très abordables pour se loger, les transports en commun. On peut aussi manger à un prix raisonnable si on évite les restaurants pour touristes.

Par contre, ce qui fait exploser le budget, ce sont les visites. Tous les sites et les entrées des parcs nationaux sont relativement chers. Il faut donc bien choisir quel parc on veut visiter. Je suis contente de nos choix car on a pu visiter des lieux très variés.

Enfin, la gentillesse des gens est à souligner. On se sent bien accueilli partout. Il y a une certaine sérénité sauf peut-être quand on arrive dans les villes, mais quand même cela reste un pays où on peut vraiment relaxer. J'espère pouvoir y retourner pour visiter le reste du pays.

Repost 0
Published by Globetrotteuse - dans 2016 Sri Lanka
commenter cet article
16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 09:52

Mercredi 6 avril

A 2h15 du matin, nous partons pour faire ce pèlerinage inter religions. Une fois qu'on aura gravi les quelques 5500 marches qui nous séparent du sommet du mont Adam, nous atteindrons ce lieu saint avec l'empreinte de pas de Bouddha selon les bouddhistes, de Shiva selon les Hindouistes et d'Adam selon les musulmans. Même les chrétiens ont trouvé un Saint qui aurait pu y laisser son empreinte, Saint Thomas si je me souviens bien de mes lectures.

Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Pèlerinage de Adam's peak Jour 13

Je pensais qu'il allait faire frais en montant mais pas du tout. Il fait une chaleur humide et je transpire comme si je faisais une séance de hot yoga. Comme j'ai rencontré plusieurs touristes qui ont souffert pour monter et descendre toutes ces marches, je décide d'y aller à rythme lent mais continue.

On rencontre un certain nombre de pèlerins qui descendent. Ils ont dû arriver le soir en haut. Certains ne sont pas en tres bonne condition physique. Sur tout le trajet, il y a des néons qui nous éclairent et des tea shops ou on peut faire une halte. On ne va s'arrêter que 2 fois. Je ne suis pas fatiguée ni essoufflée. On dépasse des pèlerins et touristes au souffle court. L'ambiance est très calme. Je m'attendais à plus de monde et plus d'animation mais on marche en toute sérénité.

Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Pèlerinage de Adam's peak Jour 13

Les Srilankais marchent en sandales ou nu pieds mais ils portent souvent des tuques en matériel style serviette de bain. On arrive à 4h30 en haut, soit 2h15 de montée. Il fait un peu frais à plus de 2000 m d'altitude surtout après avoir autant transpiré. Il y a du monde un peu partout. Certains sont allongés et dorment.

La visite de l'empreinte de Bouddha se fait rapidement. On ne voit pas grand chose et on ne peut pas photographier. On fait sonner la cloche. Ensuite l'attente commence pour le lever du soleil.

Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Pèlerinage de Adam's peak Jour 13

À cause d'une bande de nuages nous ne verrons qu'un lever de soleil partiel mais la vue sur les montagnes tout autour est superbe. On pourra même observer l'ombre en triangle.

Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Pèlerinage de Adam's peak Jour 13

Pour la descente il y a un peu plus de trafic, surtout en haut car l'espace est plus étroit mais c'est agréable d'être mêlé à la foule bien qu'on depassé presque tout le monde.

Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Pèlerinage de Adam's peak Jour 13

En descendant je fais la connaissance de moines birmans qui étudient à l'université de Colombo pour un an.

Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Pèlerinage de Adam's peak Jour 13

De retour à l'hôtel pour un bon petit déjeuner avant de se préparer à quitter Dalhousie.

Pèlerinage de Adam's peak Jour 13
Repost 0
Published by Globetrotteuse - dans 2016 Sri Lanka
commenter cet article
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 03:33

Mardi 5 avril

Nous avons eu droit à un accueil chaleureux dans cette petite guesthouse familiale de Peter's, seulement 2 chambres sommaires louées par ce chauffeur de tuktuk qui a bien pris soin de nous en nous offrant ce super petit-déjeuner avec plein de fruits et de toasts. Nous faisons la connaissance d'un Français qui étudie à Dubaï et vient passer des vacances au Sri Lanka.

On ne sait pas trop à quoi s'attendre à chaque fois qu'on prend le train. Cette fois pour le trajet d'environ 2 h d'Ella jusqu'à Hatton, on se paye le gros luxe de la première classe. En fait, il s'agit du wagon OFV (ce qui veut dire??? Quelque chose du genre vue panoramique).

Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12

On fait la connaissance de 2 Japonnaises qui voyagent avec un moine bouddhiste. Elles ont elles aussi réservé dans le même wagon que nous et ne cachent pas leur déception en réalisant que la première classe avec air climatisée n'est nulle autre qu'un wagon avec ventilateur au plafond mais avec des sièges qui s'inclinent et comme on est dans le dernier wagon, on fait face à la voie ferrée et nous avons une grande fenêtre devant nous qui nous permet de voir tout le paysage défiler devant nous. C'est assez original comme concept, surtout qu'il se passe beaucoup de chose sur la voie ferrée.

Je n'ai pas vraiment compris pourquoi autant de gens marchent sur les rails. On dirait qu'ils considèrent cela comme une voie publique, une route comme une autre, que ce soient les écoliers, les cueilleurs de thé ou tout autre personne.

Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12

Une chose que je n'ai pas comprise: à chaque arret, le chef de gare remet au conducteur du train un grand anneau qui ressemble à un cadenas de vélo. Qu'est-ce que cela peut bien signifier? On dirait comme un jeu de relais.

Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12

Il est impossible de se lasser des paysages traversés, les plantations de thé à étage, les arbres, les gens, les villages. On aperçoit même la falaise de World's End au loin. Ce trajet passe donc très vite et surtout qu'on était en excellente compagnie.

Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12
Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12

Il pleut des cordes juste à notre arrivée à Hatton, alors on décide d'aller manger une bouchée au restaurant ou plutôt la cantine de la gare. On a aussi pris le temps de réserver nos billets du lendemain pour Colombo.

Un jeune couple d'anglais nous rejoignent et disent qu'ils viennent de manquer le bus pour Dalhousie qui ne passe que toutes les heures. Ils nous proposent de partager une mini van avec eux. On voulait faire le trajet en tuktuk mais à cause de la pluie, on embarque donc avec eux.

Les Anglais ont réservé une chambre au Daddy's Guesthouse, un nouvel établissement, qui après négociations nous proposent une chambre avec petit-déjeuner à 3000R. Les Anglais eux ont payé le prix fort de 4800R. Voilà ce que c'est quand on réserve d'avance.

Durant tout notre voyage au Sri Lanka, nous avons fait confiance à la vie et avons toujours trouvé un hébergement convenable à prix modique. L'avantage quand on cherche une fois sur place, c'est qu'on peut choisir la plupart du temps et surtout négocier le prix de la chambre.

Wagon panoramique sur le train Rajadani Jour 12

Nous voici donc arrivés au pied du Mont Adam, haut lieu de pèlerinage, qu'on peut voir à la pénombre avec les lumières qui nous indiquent le chemin que nous allons emprunter dans quelques heures. Après un souper assez tôt dans un des dhabas pour pèlerins, nous allons nous coucher car nous avons toute une journée qui nous attend.

Repost 0
Published by Globetrotteuse - dans 2016 Sri Lanka
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 20:20

Lundi 4 avril

Pour notre deuxième safari en jeep, nous avons réservé avec l'hôtel. Ils s'occupent de tout et cela coûte par personne 3000R pour l'entrée du parc et 850R pour la jeep. Nous serons 6 avec 2 Belges et 2 Allemandes. Une des Belges ne s'est pas réveillée alors nous partons un peu plus tard que les 5h30 prévues mais notre chauffeur rattrapera bien vite les 2 autres jeeps de l'hôtel.

Uda Walawe National Park est une toute autre expérience. Après avoir connu la quiétude et l'impression d'avoir le parc pour nous seuls à Willapatu, ici c'est la cohue .Il a un bouchon de jeeps a l'entrée du parc. Ensuite nous nous suivons tous sur la piste du parc. À chaque embranchement de piste, quelques jeeps tournent, mais jamais nous nous retrouverons la seule jeep. Cela me fait un peu penser au parc Oméga. On a plus l'impression de visiter un zoo qu'une réserve naturelle.

Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11

Notre jeep est obligée de s'arrêter en même temps que celles de devant. Parfois, on ne sait même pas pourquoi, qu'est-ce qu'ils observent. Il peut s'agir d'un petit oiseau que nous voyons à distance. Il y a quelques aigles, martin-pêcheurs, toucans et paons ainsi que d'énormes oiseaux.

Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11

Notre chauffeur est le premier à réagir et à apercevoir notre premier éléphant. On est tous excité et à la vue de toutes les jeeps qui se précipitent vers lui, notre éléphant part en courant. Par la suite, nous verrons de nombreux autres éléphants, dont une famille qui traverse devant nous, un éléphant maigre immobile qui semble malade ou peut-être mourant et plusieurs autres éléphants solitaires dont un qui pour manger arrache d'énormes branches d'un arbre.

Comme la nature est plutôt du genre brousse et avec la quantité de végétaux qu'il faut pour nourrir un éléphant, je me demande s'il y a assez de nourriture pour tous ces éléphants dans ce parc. Est-ce que la nature a le temps de se régénérer pour nourrir une telle population?

Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11

La nature est peu diversifiée mais il y a tout de même un beau point d'eau ou nous observerons plusieurs variété d'oiseaux et aussi quelques crocodiles. On verra aussi de nombreux buffles d'eau.

Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11

Le safari jeep aura duré presque 5 heures et je suis contente de l'avoir visité car cela nous aura donné la chance de voir de nombreux éléphants sauvages dans leur milieu naturel.

Après un petit-déjeuner dans le village, nous reprenons le chemin inverse de la veille avec 2 autobus. On n'a pas très bien planifié cette partie de l'itinéraire car on aurait pu éviter de revenir sur nos pas si on avait d'abord fait toute la région montagneuse.

On se rend donc jusqu'au village de Ella, hyper touristique mais plaisant. Il est situé proche d'une falaise. Il y a de nombreux hôtels et restaurants pour les occidentaux et de nombreux autres en constructions. Je ne sais pas pourquoi mais cela me rappelle un peu Pokara au Népal.

Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11
Les éléphants au parc national de Uda Walawe Jour 11

Pour faire changement, pour souper, puisqu'on est dans un village pour touristes européens, on va manger italien: pâtes et pizza accompagné de ma première bière sri lankaise une Lion beer.

Repost 0
Published by Globetrotteuse - dans 2016 Sri Lanka
commenter cet article
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 21:23

Dimanche 3 avril

Après une nuit écourtée à cause d'une horde de chiens qui n'ont pas arrêté d'aboyer ou d'hurler à la mort durant une bonne partie de la nuit, nous voici partis à 5h30 pour une ride de 11 km en tuktuk. La fraîcheur nous surprend et je supporte ma veste et ma capuche. On emmène aussi une jeune fille qui travaille à l'entrée du parc. En route, on s'arrête pour admirer et photographier un superbe lever de soleil à travers les montagnes, mais sans s'attarder car il faut être tôt à l'entrée du parc Horton Plains pour éviter la foule des touristes. On arrive même juste avant l'ouverture mais comme il y a plusieurs entrées on ne sera pas les premiers sur le site.

C'est la première fois que l'écologie et la protection de l'environnement semblent être au centre de leurs préoccupations. On fouille les sacs à l'entrée et tous les sacs en plastique sont interdits. On nous en donne un en papier pour mettre notre pique-nique déjeuner. Ils veulent garder le site propre et protéger les animaux. Si au moins une partie du prix d'entrée assez cher d'environ 25 US$ pour faire une simple randonnée de 9 km à travers un parc peut servir à cet effet, tant mieux.

La plupart des touristes sont partis vers la gauche pour faire la boucle mais nous suivons les conseils de la jeune femme qui travaille dans le parc et nous partons vers la droite, ce qui fait que nous serons presque seuls jusqu'au World's end. On marche dans un paysage de style savane avec de nombreux rhododendrons pas encore en fleurs mais c'est très beau surtout avec la lumière matinale. En fait c'est la partie randonnée que je vais préférer de ce parc. On aperçoit quelques chevreuils au loin. On fera un arrêt à une petite cascade qui me rappelle les chutes de Luksville.

Au bout de 4 km on arrive au fameux World's End, le bout d'une falaise à pic de 800 m avec un village et une rivière qui serpente en contre-bas et la montagne en face. C'est très beau mais pas aussi spectaculaire que ce qui est vanté dans les guides. Je m'attendais peut-être trop à un paysage du style grand canyon. Et comme le soleil est en face de nous, difficile de prendre de bonnes photos. Il aurait fallu être la pour le lever de soleil.

Au retour on verra un singe (purple face monkey) et surtout on rencontrera beaucoup plus de touristes.

Comme il nous reste encore quelques jours et que les Français nous ont parlé d'un parc national où ils ont vu les éléphants sauvages, on décide de s'y rendre. On prend le train, cette fois il n'y a que des places 3e classe. Les seules différences que je vois c'est que le wagon est plus rouillé, avec plus de couches de peinture, pas de ventilateurs au plafond et des sièges 3 places en plastique plus que défraîchis. Comme il est plein, Ashu s'assoit à la porte les jambes à l'extérieur car au Sri Lanka les trains roulent les portes ouvertes et moi je reste debout à côté et pas loin des toilettes qui dégagent une odeur nauséabonde à chaque fois qu'une personne ouvre la porte. Notre trajet de train d'environ 1 h est quand même très agréable. Ensuite on enchaîne avec 2 autobus.

World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10
World's end et folle épopée en bus Jour 10

Après le train jusqu'à Bandarawela, on fait un trajet épique de bus avec changement à Wellawaya. On a descendu la montagne à toute allure. Je dois donc modifier mon commentaire initial à propos de la comparaison avec l'Inde. Dans le domaine de la conduite, certains conducteurs Srilankais battent ou égalent les conducteurs indiens en matière de conduite sportive. Notre chauffeur semble se croire sur une piste de course et conduit l'autobus comme une auto Formule 1. Notre bolide déballe la route sinueuse de montagne à toute allure et grands coups de freins accompagnés d'un crissement de pneu et d'un claquement suspicieux en-dessous du véhicule à chaque courbe. Vive les sensations fortes!

Nous retrouvons la chaleur accablante à partir du 2e bus. On pensait qu'on se rendrait jusqu'à l'entrée du parc mais on doit débarquer en chemin. Et là on doit bien attendre 1 h sans voir notre connexion arriver. Finalement on aura doit à un lift par un jeune militaire en vacances qui conduit le pickup de son père et nous arrivons en fin de journée à Ulawala.

Ashu était assis dans la boîte du pickup avec le militaire et moi à côté du conducteur. Comme on approchait d'un poste de police, il aa ttaché sa ceinture de sécurité et m'a demandé de faire de mme. Par contre, assis dans la boîte du truck, cela ne semblait pas un problème. À croire que ca doit être plus sécuritaire!

La providence est en notre faveur aujourd'hui car nous nous retrouvons dans un super lodge tout neuf avec chambre et salle de bain immense en pleine jungle pour seulement 2000 R. Ils nous emmènent dans leur lodge principal le Palm Land Saffari, qui apparement est dans le Lonely Planète, en tuktuk pour le souper style buffet sur une Terrace avec toit de paille. On mange en écoutant la pluie et en regardant les éclairs.

Repost 0
Published by Globetrotteuse - dans 2016 Sri Lanka
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 21:46

Vendredi 1er avril

Kandy, 2e ville du pays, est plus bruyante et animée. C'est un peu chaotique et les véhicules ne s'arrêtent pas aussi systématiquement aux passages piétons. Nous prenons une chambre au Olde Empire Hotel, juste à côté du temple de la dent. Il s'agit d'un vieil établissement avec des planchers en bois cirés qui craquent et du vieux mobilier en bois aussi. Il y a belle terrasse avec vue sur les vendeurs d'offrandes pour le temple.

Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8

On trouve un tuktuk qui nous fait un spécial à 1500R (environ 15$) pour toute l'après-midi de visite.

Première destination Pinennewala pour aller voir les éléphants, un soit-disant orphelinat, qui est en réalité plutôt un zoo. Les éléphants sont en captivité, la plupart enchaînés. Ils sont emmenés 2 fois par jour à la rivière pour un bain. Je ne pensais pas que c'était si loin. On a du mettre 1 h 30 en tuktuk et avons respiré beaucoup de gaz d'échappement car il y avait du traffic tout le long.

Nous arrivons juste à temps pour voir la parade des éléphants vers la rivière. Le prix est exagéré 2500R mais Ashu ne paye que 750 R. En plus, les employés se font de l'argent en faisant payer les touristes pour aller caresser un éléphant ou faire semblant de le laver et se faire prendre en photo. Le cadre est très beau mais je ne pense pas que les éléphants soient heureux. D'ailleurs, on assiste même à une scène tragique: un employé qui se fait attaquer par un jeune éléphant. Il a été transporté par ses collègues en état de choc jusqu'à une auto et probablement à l'hôpital. Il saignait un peu à l'épaule.

Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8
Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8

On fera un autre arrêt à l'un des nombreux Spice Garden annoncé sur le bord de la route. Un homme sympathique nous montre ses plantes et les huiles ayurvédiques qui sont extraites à partir de celles-ci et bien sûr il espère qu'on en achète au magasin à la fin de la visite. Ashu a droit à une épilation gratuite d'un morceau de bras et je bois le chocolat chaud offert. On ressortira sans rien acheter.

Sur le bord de la route vers le jardin botanique, on s'arrête pour se désaltérer d'un jus de noix de coco. Il ne nous reste qu'une heure pour la visite du jardin et on finira sous la pluie. Dommage car j'aurais bien aimé passer plus de temps à me balader et à admirer toutes les essences et variétés botaniques de ce très joli parc.

Les éléphants de Pinnewala et jardin botanique Jour 8

Et pour souper, je mange un autre riz et légumes au curry sri lankais, très bon.

Repost 0
Published by Globetrotteuse - dans 2016 Sri Lanka
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 21:33

Samedi 2 avril

Comme je suis réveillée à 4h, je décide d'aller au temple pour assister à la puja qui commence à 5h. La grille d'entrée est fermée à clé mais je finis par trouver un employé qui va me l'ouvrir.

Je serai la première touriste et la seule pendant un bon moment. Je ne trouvais pas ou laisser mes chaussures et je suivais la foule des fidèles qui se précipitaient en ligne avec leurs offrandes de fleurs avec mes sandales à la main, mais je me suis fait bien vite avertir que je n'avais pas le droit d'entrer avec.

J'ai donc assisté à la puja a l'étage du haut, juste en face de la pièce où est précieusement gardée la dent de bouddha. La plupart des fidèles sont habillés de blanc. Ils prient avec ferveur et j'en profite pour me recueillir et prier avec eux.

Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9

J'ai passé plus d'une heure et demi dans le temple et j'ai adoré ce lieu. Ashu lui a préféré rester dormir.

En sortant, il me rejoint pour le petit déjeuner et on voit un très beau couple de jeunes mariés en train de faire des photos.

Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9

Pour faire changement on prend le train pour se rendre dans la partie montagneuse du pays. On n'a pas pu avoir de billet avec siège réservé. On achète donc un billet seconde classe 1 h avant le départ. On n'avait encore jamais vu autant de touristes à un même endroit.

On commence le trajet debout. Ashu fait une bonne partie du trajet assis dans la porte. Finalement des places se libèrent. Le paysage était vraiment sublime tout le long du trajet. On traverse la région de plantation de thé. Le train avance lentement et nous secoue mais c'est intéressant de se retrouver dans ce genre de transport. On se croirait à une autre époque avec ces vieux trains au diesel, la voix ferrée unique, les chefs de gare tout de blanc vêtu, etc.

Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9

Au village de Ohiya, le choix d'hébergement est très limité. Il n'y a que trois endroits. On se retrouve au Horton Plains Safari Lodge, la guesthouse la plus minable de tout notre séjour. Ça sent le moisi et la chambre est plutôt sale. La douche est partagée avec les autres chambres. On se retrouve avec 2 jeunes Français qui ont loué une auto et traverse le pays pour faire du surf ainsi que 3 jeunes Ukrainiens. Le souper: riz frit aux légumes est compris dans le prix. On passe donc une bonne soirée à échanger avec les autres.

Par contre, on dormira super mal à cause des chiens qui n'ont pas arrêté d'aboyer toute la nuit.

Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Puja au temple de la dent et train jusqu'à Ohiya Jour 9
Repost 0
Published by Globetrotteuse - dans 2016 Sri Lanka
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 07:54

Jeudi 31 mars

Je suis allée visiter Polonnaruwa seule car Ashu est moins intéressé par ce genre de visite. Cela me prend environ 2h30 en bus. Je prends un tuktuk pour me rendre directement jusqu'au point le plus loin qui m'intéresse: les statues géantes de Buddha taillées dans le roc et je vais marcher pour le reste de la journée. La plupart des touristes louent des vélos.

Il n'y a presque personne à ce moment là et je peux admirer le magnifique bouddha couché de 14 m de long ainsi que les autres sans personne alentour.

Ensuite je vais visiter tous les autres dagoba, temple hindou, etc. Et à chaque fois je me brûle les pieds car j'ai encore oublié de m'apporter des chaussettes. Il y a le Thuparama que j'ai particulièrement aimé car il y avait une belle énergie à l'intérieur avec ses statues de bouddha et aussi il y faisait frais. Je suis ressortie revigorée.

J'ai réussi à éviter tous les groupes de touristes en autocar. Il y a beaucoup de Français.

La journée à encore été extrêmement chaude. Heureusement qu'il y a des arbres un peu tout le long du trajet. J'ai fait une pause snack et eau de coconut .

Au retour le bus gouvernemental rouge à mis la moitié du temps de l'aller. J'ai eu droit à un chauffeur fou . Seul un cortège funèbre d'un membre du clergé bouddhiste sûrement important car encadré par la police nous a depassé .

Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Visite culturelle ancienne ville de Polonnaruwa Jour 7
Repost 0
Published by Globetrotteuse - dans 2016 Sri Lanka
commenter cet article
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 10:00

Mercredi 30 mars

On arrive à 10h à la Sigiri Lion lodge. La chambre est très bien et le propriétaire super sympathique. Il parle avec une voix chantante. On va rester là 2 nuits et on aura droit à tout un petit-déjeuner, le meilleur de tous.

Le rocher de Sigiriya est à moins d'un km alors on y va à pieds mais on attend vers 15h. Il n'y a pas trop de monde. Le ciel se couvre donc il fait moins chaud. C'est le site le plus cher de tous, 30 US$ mais Ashu en tant qu'Indien a droit a un tarif à moitié prix.

Ce rocher massif rectangulaire est imposant mais ce qui est plus impressionnant c'est qu'au 5ème siècle ils aient construit une forteresse en haut de ce rocher avec un escalier pour s'y rendre.

De nos jours il y a une série d'escaliers en métal dont un en colimaçon qui même au mur ou sont les peintures des apsaras (demoiselles au buste nu). Le gardien m'a autorisé à prendre une photo comme j'étais toute seule. Il s'attendait peut-être à ce que je lui laisse un pourboire.

La plateforme du lion marque le début de l'ascension à flanc de montagne. Du lion géant il ne reste plus que les pattes.

La suite de l'escalier qui est le long de la parole rocheuse n'est pas mal non plus. On commence à avoir une belle vue sur la région avoisinante. Mais c'est en haut que c'est le plus beau. On voulait rester jusqu'au coucher du soleil mais comme le ciel était couvert, on est redescendu plus tôt. Il y avait un groupe de Chinois, sinon que quelques touristes.

Le rocher Sigirya Jour 6
Le rocher Sigirya Jour 6
Le rocher Sigirya Jour 6
Le rocher Sigirya Jour 6
Le rocher Sigirya Jour 6
Le rocher Sigirya Jour 6
Le rocher Sigirya Jour 6
Le rocher Sigirya Jour 6
Le rocher Sigirya Jour 6
Le rocher Sigirya Jour 6
Le rocher Sigirya Jour 6
Le rocher Sigirya Jour 6
Repost 0
Published by Globetrotteuse - dans 2016 Sri Lanka
commenter cet article
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 11:28

Mardi 29 mars

La visite du parc Wilpattu en jeep est le plus beau moment de mon séjour jusqu'ici. Notre chauffeur ne parle pas anglais mais ce n'est pas grave car nous sommes séparés, lui dans sa cabine et nous en arrière et on communique en tapant sur le Jeep quand on voit un animal pour qu'il s'arrête. Il connaît seulement les noms des animaux.

On est parti à 6 h du matin juste au moment du lever du soleil et étions de retour vers 10h30. Le parc est immense et on n'a rencontré qu'une dizaine d'autres jeeps en tout.
Les odeurs après la pluie et les bruits avec les chants des oiseaux et surtout des pans rendaient la ballade vraiment féerique. Il y a plusieurs points d'eau dans le parc et c'est là que l'on a vu le plus d'animaux: de nombreux pans, des poules, des kingfishers, d'énormes oiseaux, des crocodiles, des buffles, des daims, des sangliers, des singes, des gros reptiles dont je ne connais pas le nom. Par contre, nous n'avons vu ni léopard ni éléphant. Malgré tout j'ai adoré cette visite de la forêt sri lankaise, de pouvoir observer la vie sauvage mais aussi la nature. J'adore la forme des arbres. Ils ont parfois la forme de parapluie, les branches sont immenses et toutes biscornues. Magnifique!

On est retourné au petit Resto de la veille pour déjeuner et ensuite on a repris le bus pour Anuradhapura, la cité millénaire qui est au cœur du triangle culturel.

On arrive à la Levi's guesthouse vers midi. La chambre a 2000R avec ventilateur est très bien et le propriétaire fort sympathique. Il nous propose de partager le prix des billets d'un couple de Suisses qui viennent de faire la visite des sites le matin comme les billets sont bons pour la journée.

Plus tard, notre chauffeur de tuktuk a essayé de nous arnaqué. Il nous fait croire qu'on ne pourra pas entrer dans tous les sites une 2e fois mais qu'il peut nous arranger cela en payant un petit extra a quelques agents qu'il connaît. Je refuse et plus tard il parle à un agent qui vient nous interroger. Je sais qu'il a monté un coup avec lui et je répond à toutes ses questions avec aplomb. A court d'argument, il nous laisse partir. Notre chauffeur est complètement dépité. Il n'a plus d'autre choix que de devenir chum avec nous. Même cette tentative d'arnaque n'avait rien à voir à celles qu'on peut expérimenter en Inde. Ici aucune agressivité et il était tellement prévisible.

Je n'ai pas traîné pour la visite des stupas. Ici on les appelle des dagoba. Il faut ôter son chapeau mais surtout se déchausser. Avec le soleil qui plombe toute la journée, autant vous dire que le sol est brûlant. Je fais le tour des dagoba presque en courant. Je me demande pourquoi Bouddha aurait voulu nous faire souffrir de la sorte?


Mon endroit préféré est le Sri Maha Bodhi, qui serait l'arbre le plus vieux au monde mais surtout un lieu de pèlerinage bouddhiste très important car cet arbre viendrait d'une pousse du Bodhi Tree sous lequel le bouddha a connu l'illumination. Même si l'arbre n'est pas aussi impressionnant que cela, il y avait une énergie particulière. Ashu a même pris une photo vraiment spéciale non truquée (voir plus bas) où on dirait qu'il y a un fantôme à côté de la femme qui est à ma gauche, incroyable non? Je serais bien restée plus longtemps mais Ashu voulait partir.

Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Jeep safari et Anuradhapura Jour 5
Repost 0
Published by Globetrotteuse - dans 2016 Sri Lanka
commenter cet article